Images Aléatoires

L'économie, l'emploi, et le social

Les malades se sont mobilisés, comme prévu, ce vendredi, de 10h à 16h, devant la CPAM, place De Gaulle à Orléans.

Enfin, quand je dis "mobilisés", il faut bien avouer que peu de gens étaient présents : quelques malades, quelques personnes de l'Association des Paralysés de France, et quelques militants socialistes et communistes.

La manifestation, elle aussi organisée par Eric Taillandier, qui s'est déroulée vers 14h30 de la cathédrale à la CPAM n'a vu, elle, que quelques dizaines de personnes : les mêmes militants, quelques malades, des syndicalistes et des militants de gauche.

Cette faible mobilisation tranche avec le nombre important de signatures sur la pétition (plus de 400), et sur les témoignages reçus de personnes qui ne se sont, pour la plupart, jamais mobilisées, mais qui sont, sur ce sujet, totalement révoltées.

Plusieurs d'entre elles m'ont dit en être déjà à 20 ou 30 euros de franchises, pour le premier trimestre de l'année. Sans compter les erreurs nombreuses, en particulier les franchises transformées en participation forfaitaire ou inversement.

Ainsi, cette dame qui venait à la CPAM pour se plaindre qu'on lui prélevait les franchises médicales sur des médicaments non remboursés : une erreur informatique lui a-t-on répondu, après une longue attente. Erreur qui sera corrigée pour elle mais dont, sans doute, auront à pâtir d'autres malades. A la sortie de la CPAM, elle viendra me dire sa révolte "pourtant j'ai voté Sarkozy, parce que je suis de droite, mais là ça ne va plus !"

Cette autre dame, très malade, et qui est venue exprès de la banlieue orléanaise pour signer la pétition, et qui a laissé ce témoignage :


Sans oublier le personnel de la CPAM, qui faisait circuler de bureau en bureau la pétition, et dont plusieurs membres sont venus nous raconter les difficultés rencontrées par beaucoup d'assurés.

Tout cet après-midi, je n'ai pu oublier les quelques personnes qui soutiennent les franchises médicales en disant "50 euros, sur un an, tout le monde peut faire ce petit effort !"; j'espère qu'elles auront l'occasion de rencontrer ces personnes malades.

Mais il faudra, sur ce sujet comme sur d'autres, une mobilisation beaucoup plus forte pour espérer faire changer le gouvernement de cap !

A lire, l'excellent article de Mourad Guichard, sur LibéOrléans, illustré par deux vidéos.

Samedi 17 mai 2008 6 17 /05 /Mai /2008 17:16
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

En novembre 2006, le tribunal administratif d'Orléans condamnait la ville d'Orléans et annulait le contrat qui la lie à la Sogeres pour les cantines scolaires. J'en avais parlé en décembre 2006, en publiant le jugement.

La mairie a fait appel.

Et elle vient de perdre aussi en appel : la Cour d'Appel administratif de Nantes vient de confirmer le jugement de première instance.

Rappelons les griefs retenus par le tribunal orléanais :
- le contrat signé avec la nouvelle société lui permet de faire beaucoup plus de repas que ce qui était dans l'appel d'offre : 1 750 000 au lieu d'un million dont 750 000 qu'elle revend à l'extérieur,
- les conditions d'entretien et de réparation du matériel ne sont pas, dans le contrat, aussi contraignantes pour le délégataire que dans l'appel d'offre.
Du coup, le tribunal avait considéré que toutes les entreprises qui avaient participé à l'appel d'offres n'avaient pas été traitées de la même façon.

La mairie peut encore se pourvoir devant le Conseil d'Etat; les délais risquent d'être très longs.

Mais elle va sans doute tenter le coup : la Sogeres est un des sponsors principaux du basket orléanais, et on sait à quel point le Maire d'Orléans tient à son équipe favorite !

Jeudi 15 mai 2008 4 15 /05 /Mai /2008 06:03
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

    Le rendez-vous est donné

ce vendredi 16 mai 2008, à 14h
devant la cathédrale d'Orléans,


pour dire qu'il n'est pas acceptable de faire payer la recherche par les malades, devenus ainsi coupables d'être malades.

Et toute la journée, de 10h à 16h, vous pourrez venir devant la CPAM, place De Gaulle, pour signer la pétition de refus des franchises médicales, et rencontrer les militants associatifs, syndicaux et politiques qui seront là.

Tous les détails sur le site www.lesmaladessolidaires.com

 

 

Mise à jour le vendredi 15 juillet 2011 : La photo de l'affiche appelant à la manifestation est retirée à la demande d'une personne prétendant être l'auteur de la photographie.

Mercredi 14 mai 2008 3 14 /05 /Mai /2008 19:22
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

La boutique de chaussures qui utilisait, il y a quelques semaines, cette image de Lénine pour décorer sa vitrine était fermée quand j'ai pris cette photo.

Dommage, j'aurais bien demandé quelques explications sur le "concept" !

Lénine appelé au secours du petit commerce orléanais ?

L'an prochain je demande qu'on remplace, pendant les fêtes johanniques, "A l'Etendard" par l'Internationale !

C'est ça l'ouverture !

photo CDG

Mardi 13 mai 2008 2 13 /05 /Mai /2008 10:37
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
On trouve toujours, lorsqu'on attend, qu'on attend trop longtemps. Mais l'hypermarché situé en centre ville d'Orléans, bat, dans ce domaine tous les records. Il n'est pas rare de passer plus de temps en caisse que dans le magasin, à faire ses courses.

Que se passe-t-il dans ce magasin, surement pas comme les autres ?

Aujourd'hui, vers 11h, il m'a fallu 18 minutes pour payer mes 4 achats !

Rien à redire sur l'efficacité des caissiers et des caissières, dont certains étaient, pour l'occasion, affublés d'un gilet "renfort"... sans doute pour nous faire comprendre que la situation était exceptionnelle !

C'est malheureusement un "exceptionnel" extrêmement fréquent : "il y a beaucoup de gens en récup aujourd'hui" a-t-on répondu à mon interrogation. Mais si des gens sont en récup aujourd'hui, c'est qu'ils ont dû faire énormément d'heures supplémentaires ! N'y aurait-il pas un problème d'emploi ?

"Il y a 8 chefs de rayon en caisse en ce moment" ai-je entendu, signe que, vraiment... vraiment, manifestement, l'organisation de ce magasin est noyée, dépassée par les événements. N'y aurait-il pas un problème d'organisation ?

On se souvient pourtant qu'il y a quelques semaines, le personnel de caisse s'était mis en grève pour demander de meilleures conditions de travail, de meilleurs salaires, et un peu plus de considération.

Ils n'ont apparemment pas été entendus. N'y aurait-il pas un problème social ?

A noter tout de même que quelques clients avaient droit, eux, à un traitement exceptionnel : pas de queue aux caisses spécialement dédiées aux clients "privilégiés" qui acceptent un passe-droit sous forme d'une carte de crédit, qui, si elle est apparemment gratuite (la 1ère année ?), n'en est pas moins qu'un pousse-au-crime qui en entraine beaucoup dans la spirale du surendettement. N'y aurait-il pas un problème de privilège ?

Des clients privilégiés, et d'autres qui sont maltraités; des salariés surmenés; des cadres dépassés... verrons-nous le début d'une révolution au carrefour du temps et de l'argent ?

photo CDG
Vendredi 9 mai 2008 5 09 /05 /Mai /2008 11:48
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Les plus jeunes ne comprendrons pas mon titre. Tant pis pour eux, et merci Fernand.

Je suis allé faire un tour au marché médiéval hier dans la matinée. Le beau soleil ne suffisait pas à contrebalancer la morosité des commerçants avec qui j'ai discuté.

Manifestement, l'idée nouvelle de placer le marché médiéval sur un week-end sans aller jusqu'aux deux journées principales des fêtes johanniques (7 et 8 mai) n'a pas du tout été appréciée.

Et manifestement, le chiffre d'affaires des boutiquiers s'en est ressenti.

Ceux avec qui j'ai discuté m'ont indiqué qu'ils faisaient leur plus gros chiffre d'affaires, les autres années :
- avant et après l'embrasement des tours
- avant et après le du défilé de Jeanne
- avec les délégations étrangères, dont les membres étaient nombreux à repartir avec des produits locaux.

Tout ce qui leur a manqué cette année !

Quand on ajoute à cela, que le prix de certains stands à très sensiblement augmenté (+30% d'après France Bleu), la colère a grondé au Campo-Santo.

La mairie s'en est peut-être aperçue, car elle a eu une drôle d'idée de cadeau pour le stand le plus joli : un jeune éleveur de mouton qui vendait ses produits a reçu de Jean-Pierre Gabelle un diplôme, et... le remboursement de son stand ! Soit tout de même 546€.
Lundi 5 mai 2008 1 05 /05 /Mai /2008 12:10
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Les scoops sont rares sur www.monorleans.com; ça n'est pas mon fond de commerce.

Mais en voici un : le tribunal administratif d'Orléans va annoncer dans la journée que le contrat en "Partenariat Public Privé" pour la construction et la gestion du collège de Villemandeur est annulé.

Je vous en dirai un peu plus, dans le courant de la journée !

(suite)

Le délibéré a été rendu dans la matinée :
- la délibération du Conseil Général est annulée
- le Conseil Général devra payer 2000 euros au Syndicat National du Second Oeuvre du bâtiment (SNSO)
- la demande de la société Fix-Auxifip est rejetée

Que va-t'il se passer maintenant ? Le Conseil Général du Loiret va, sans doute, faire appel; il pourra ensuite, même, aller devant le Conseil d'Etat. Nous n'en sommes donc qu'au début des mésaventures judiciaires de ce contrat.

Le président du Conseil Général du Loiret se félicitait d'avoir réalisé le premier collège en PPP; son plaisir n'aura été que de courte durée.

Mardi 29 avril 2008 2 29 /04 /Avr /2008 09:07
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Quelle différence voyez-vous entre ces deux rondelles de citron ?


 

Le verre de gauche a été commandé samedi, en terrasse, dans le centre ville.
Le verre de droite a été commandé dimanche, en terrasse, dans un autre établissement du centre ville.
Dans les deux cas, le verre, les glaçons, et la "rondelle", étaient accompagnés d'une eau pétillante de même marque.

La rondelle de droite m'a été facturée 15 centimes d'euro. Classique.
Celle de gauche, sans doute du citron en or, est facturée 60 centimes ! Soit 4 fois plus chère que l'autre... Ce qui met le citron à 4 euros ! Je n'ose pas calculé le prix du kilo...

Anecdotique, évidemment. Mais qui en dit long sur le respect du client dont font preuve certains commerçants.
Le commerce est libre, les prix sont libres, tant mieux ! Mais certains en profitent, jusqu'à l'escroquerie !

Ils s'étonneront, ensuite, que le commerce "ça eut payé, mais ça paye plus !"

photos CDG
Lundi 28 avril 2008 1 28 /04 /Avr /2008 07:17
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Normalement, c'est à Fansolo de s'occuper de ce sujet là... mais comme d'habitude, il est toujours aussi lamentable !

Depuis juillet dernier, il ne s'était rien passé à l'ex-cinéma Artistic.


Et bien, depuis quelques jours (merci à Geoffrey pour l'info !), le calicot "A vendre, A louer" qui ornait la façade du cinéma historique d'Orléans a disparu.

Serait-ce qu'encore une fois, le vendeur change ?
Serait-ce qu'enfin, quelqu'un va faire quelque chose de ces locaux ?
Cela a-t'il un rapport avec la vente annoncée par La Tribune de la brasserie voisine ?

J'enquête... et je  vous encourage à en faire autant ! Le premier qui trouve... le publie ici !

photo CDG
Dimanche 27 avril 2008 7 27 /04 /Avr /2008 19:52
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Tout ne va pas si mal dans notre pays ! Le prix de la baguette augmente, pareil pour le prix du lait, idem pour le prix de l'essence... les salaires, eux, stagnent, et avec les allocs qui vont baisser et l'arrivée des franchises médicales, c'est le pouvoir d'achat de tout le monde qui baisse...

Sauf que, pendant ce temps-là, on oublie de dire que le prix du gaz baisse !

En effet, GDF, notre chère entreprise nationale, va très bien. Le rapport annuel le dit clairement : "Gaz de France réalise d'excellentes performances pour la troisième année consécutive"

En effet, quand on voit ce tableau, tiré du rapport annuel :



On s'aperçoit qu'alors que le Chiffre d'Affaires baisse légèrement, le bénéfice, lui, s'envole ! On est même, cas exceptionnel, à un taux de croissance à 2 chiffres !

Le même rapport annuel nous livre la raison principale de cette "excellente performance" : "la forte baisse des prix du gaz naturel au NBP (Royaume-Uni) (-42 % en €/MWh en moyenne entre 2006 et 2007)"

Ah...

Excusez-moi, on me donne une info dans mon oreillette...

Il parait que le prix du gaz, sur la facture des ménages, a augmenté de 4% le 1er janvier, et qu'il va, de nouveau, augmenter de 5,5% !

Mais pourquoi donc ? Nous mentirait-on ? Nous volerait-on ?

En fait, le prix du gaz baisse... pour GDF, et augmente pour les consommateurs !

Le vilain canard enchainé nous en parle brillament dans son numéro de jeudi dernier... à lire !
Mardi 22 avril 2008 2 22 /04 /Avr /2008 12:16
- Publié dans : L'économie, l'emploi, et le social
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a  6  personne(s) sur monorleans.com

Mes videos

Orléansphère

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recommander

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés