Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 08:43

cnil-rapport2006.jpgC'est le journal Le Monde qui publie la déclaration d'Alex Türk, président de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) : "Si vous croyez que le monde ressemblera un jour à celui de Big Brother. Détrompez-vous... Vous êtes en plein dedans".

C'est donc fait. On a longtemps cru que c'était une vision pessimiste délivrée par ceux qui voulaient, au nom des libertés, ralentir le progrès technologique, mais c'est fait ! Le président de la CNIL nous le dit : nous sommes déjà dans le monde de Big Brother.

Plus de 70 000 fichiers déclarés chaque année en France, 880 systèmes de vidéo-surveillance installés en 2006, et même 360 systèmes de reconnaissance biométrique des individus déclarés en 2006 !

La loi de 1978 qui a créé la CNIL nous avait placé, à l'époque, dans le peloton de tête des pays européens pour la protection des libertés individuelles. Où en sommes-nous maintenant ?

- La France est dans les 3 derniers pays européens pour l'effectif de la CNIL : 95 postes seulement !
- La CNIL est la dernière des 27 autorités de protection de la vie privée pour son budget rapporté à la population !
et pourtant, l'an dernier, la droite a encore essayé de réduire le budget de fonctionnement de la CNIL de 50% !

Il faut rappeler que la mission de la CNIL, définie par la loi est de "veiller à ce que l'informatique soit au service du citoyen et qu'elle ne porte atteinte ni à l'identité humaine, ni aux droits de l'homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles et publiques".

C'est donc dans ce cadre très strict que la CNIL exerce sa mission. Il n'empêche que cette année, son rapport annuel est beaucoup plus catastrophique que les autres années. Il s'intitule : "Alerte à la société de surveillance". J'y reviendrai dans les jours qui viennent.

Alex Türk, président de la CNIL décrit ainsi les dangers qui menacent notre société : 

"L’innovation technologique est à la fois porteuse de progrès et de dangers. Les individus sont tentés par le confort qu’elle procure, mais ils sont peu conscients des risques qu’elle comporte. Ils ne se préoccupent guère de la surveillance de leurs déplacements, de l’analyse de leurs comportements, de leurs relations, de leurs goûts.

Cette ambivalence du progrès est difficile à concilier avec la règle juridique qui doit, par définition, être univoque.

Par ailleurs, la technologie tend à devenir invisible parce que de plus en plus de traitements de données sont réalisés à l’insu des personnes et permettent de tracer leurs déplacements physiques dans les transports en commun, leurs consultations sur Internet, leurs communications téléphoniques.

Cette surveillance invisible est «virtuelle» puisqu’elle est liée aux processus informatiques. Elle tend aussi à devenir «réelle» du fait de l’extrême miniaturisation des procédés utilisés.

Avec les nanotechnologies, il sera bientôt impossible de distinguer à l’oeil nu si une technologie informatique est présente dans un objet: dès lors comment encadrer et contrôler des traitements mis en oeuvre par des instruments invisibles?

On le voit, les modalités de la protection des libertés personnelles, qui est aussi celle des données personnelles, doivent être repensées."

Je reviendrai sur la protection des libertés, face à l'informatique, dans les jours qui viennent.

A suivre...
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BCT 16/07/2007 12:21

On parle de la CNIL et Sarko annonce vouloir augmenter les vidéos-surveillances ??? Je l'ai déjà dit mais à l'époque du "rideau de fer" tout le monde riaient de voir les caméras de surveillance partout à l'Est chez ces "pauvres" staliniens... Est-ce que notre société glisse vers une société policière ? J'ai l'impression qu'on y est déjà. J'ai entendu dernièrement que les caméras installées à Orléans étaient un bonne chose avec comme justification le fait que là où il y avait des caméras les "bonnes gens" étaient tranquilles...???!!! On glisse, on glisse. Si par malheur un homme droit dans ses bottes et  légèrement extrémiste dans ses propos, disons radical, vient à diriger ce beau pays, la France, que restera-t-il de nos libertés ? et quelle utilisation fera-t-il de tout ça ??

Moonbloggeur 16/07/2007 11:55

Voilà pourquoi FANSOLO porte un masque !!!anti_bug_fck

Fansolo 16/07/2007 11:33

Je pense que l'un va avec l'autre, Miguel.Plus de moyens, c'est plus d'efficacité pour contrôler et réguler l'utilisation intempestive de la "surveillance informatique d'Etat".Juste une précision : il faut distinguer dans votre énumération l'utilisation des fichiers faites sous contrôle judiciaire (comme les tickets de péage... de Jacques Mellick -et non de B. Tapie) et l'utilisation administrative beaucoup moins transparente voire quasiment non -réglementée.C'est en cela qu'il faut permettre à la CNIL d'inspecter, contrôler, vérifier : empêcher les zones de non-droit...

Miguel 16/07/2007 09:47

Ils sont sympas à la CNIL : On ressort devant un tribunal les relevés de péage de Bernard Tapie pour prouver qu'il n'est pas là où il prétend être, on installe des caméras de surveillance dans les villes, on croise les fichiers administratifs sécu-fisc au moyen du numéro de sécurité social. Entend-on la CNIL protéger nos libertés publiques ? Alors quand il est trop tard, la CNIL se réveille comme pour rappeler son existence. Quel est le but de ce rapport ? Nous parler de nos liberés ou juste obtenir des moyens suplémentaires (ce qui est un sport reconnu d'utilité publique dans l'administration) ?

CDG 16/07/2007 14:53

Cher Miguel,Cela fait des années que la CNIL se bat pour avoir des moyens au moins équivalents à ceux de ses partenaires européens, qui sont pourtant encore insuffisants. Et cela fait des années que la CNIL essaye de protéger les libertés publiques et les libertés individuelles.Malheureusement, la protection des libertés n'intéresse pas grand monde. Elle est même parfois considérer comme anti-progrès, c'est dire !Et je ne pense pas qu'on puisse dire qu'Alex Türk fasse cela pour augmenter le budget de son administration : le travail de la CNIL, avec de si faibles moyens, est souvent excellent, ce rapport en est la preuve.

Fansolo dans une future ville de gauche 15/07/2007 14:15

Alex Türk est un président de la CNIL qui prend son rôle très à coeur. Ancien Sénateur du Nord particulièrement au point dans le domaine des libertés publiques, il délivre aujourd'hui un message que nous devrions tous prendre au sérieux.Le manque de moyens de la CNIL est patent et pourtant cette "autorité administrative indépendante", crée sous Giscard fait un travail remarquable.Je ne peux qu'inviter les internautes qui nous lisent, en complément de l'article de Christophe, à se rendre de toute urgence sur le site www.cnil.fr , vous devriez tous apprendre pas mal de choses assez interessantes.

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs