Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 19:01

hebdo454.jpgCela fait plusieurs jours que le projet de loi sur la récidive est en discussion. D'abord au Sénat, puis maintenant à l'Assemblée Nationale.

Je vous conseille donc la lecture du dernier numéro de l'Hebdo des Socialistes, disponible sur le net, et qui donne un autre point de vue sur ce projet de loi que celui retransmis par les médias officiels.

Qualifié de "Rupture avec une évolution humaniste et intelligente de la justice" par Dominique Barella, Procureur, ancien membre du Conseil Supérieur de la Magistrature, il est considéré comme "un projet de défiance à l'égard des juges" par Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret.

Justement, voici, en quelques lignes, ce que pense le seul parlementaire socialiste du Loiret de ce projet de Loi (propos recueillis par Jérôme Constantin, publiés dans l'Hebdo des socialistes n°454):

Le 5 juillet, le projet de loi sur la récidive a été débattu au Sénat. Quelle fut la position du groupe socialiste?

Nous nous sommes résolument opposés à ce texte. Il ne s’agit pas pour nous d’être systématiquement hostiles à toute proposition du gouvernement. Ce que nous critiquons dans cette loi, c’est son inefficacité. Le projet de loi sur la récidive s’appuie sur une vision simpliste de ce problème réel, sans en traiter les véritables causes.

Qu’ont proposé les sénateurs PS?

Par une série d’amendements, nous avons présenté de meilleures mesures pour combattre la récidive. Selon les experts, il n’y a aucune corrélation entre le nombre d’années de détention et le taux de récidive. En revanche, ce taux est fortement influencé par les conditions de vie dans les prisons et la qualité de l’accompagnement de ceux qui en sortent. C’est pourquoi nous proposons de développer les alternatives à la détention, de mettre en place un meilleur suivi des détenus pour leur réinsertion et d’améliorer les conditions de vie de ces derniers.

Le projet de loi porte aussi sur l’instauration de condamnations plancher, ce qui ferait disparaître l’individualisation des peines...

C’est en cela un projet de défiance à l’égard des juges, que l’on veut encadrer pour qu’ils deviennent des distributeurs automatiques de peines. Les magistrats ne sont pourtant pas laxistes, n’en déplaise à Monsieur Sarkozy. Le vrai problème est que beaucoup de condamnations prononcées ne sont pas appliquées, faute de moyens. Ces jours derniers, nous avons exigé au Sénat que des moyens plus importants soient donnés à la justice. Cette mesure serait bien plus efficace que l’ensemble des lois répressives que nous a promis le nouveau président, et qui n’ont pas d’autre finalité que de rassurer l’opinion.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BCT 19/07/2007 08:20

Vous avez dit République bananière ?

ROBERT 18/07/2007 20:11

Cette loi est plutot gentille par rapport aux victimes qui paie plus lourd que les agrésseurs !!!!!!

CDG 19/07/2007 07:23

Désolé, ROBERT, mais cette loi ne parle pas du tout des victimes... c'est justement un de ses manques !Quant aux agresseurs, ils seraient peut être préférable d'éviter qu'ils agressent de nouveau, non ? La prévention de la récidive, ça s'appelle... et là-dessus, rien non plus dans la loi !

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs