Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 08:30
terre-d-exil-fanch.jpgLa chasse aux étrangers, la nécessité de faire du chiffre, pour plaire à sa Sarkozerie entrainent les représentants de l'Etat à prendre des décisions très graves, et condamnées.

Dans le Loiret, les gendarmes ont arrêté une famille moldave en situation irrégulière. Cette famille avait trouvé refuge dans un vestiaire du stade de St Brisson, près de Gien. Ils les ont conduits au centre de rétention de St Jacques de la Lande, près de Rennes. Le préfet a demandé une prolongation de leur rétention afin de pouvoir les expulser mais le juge des libertés et de la détention la lui a refusée.
Appel du Parquet, appel rejeté par la Cour d'Appel.

Les raisons du rejet sont claires... et dramatiques pour l'idée que l'on doit avoir de l'humanité de notre administration : "Le fait de maintenir dans un tel lieu une jeune mère de famille, son mari et leur bébé âgé de trois semaines, constitue un traitement inhumain au sens de l'article 3 de la convention européenne des droits de l'homme en raison, d'une part, des conditions de vie anormale imposée à ce très jeune enfant, quasiment dès sa naissance, et d'autre part, de la grande souffrance morale et psychologique, infligée à la mère et au père par cet enfermement avec le nourrisson, souffrance qui est manifestement disproportionnée au but poursuivi, c'est à dire la reconduite à la frontière."

Pour ceux qui ne le savent pas, la Moldavie est le pays le plus pauvre de l'Europe. L'Etat y assure un salaire minimum de 28€ par mois. Amnesty International ne considère pas la Moldavie comme un Etat de droit, et y relève de nombreuses violations des droits de l'homme.

Avons-nous besoin que notre Etat, dont le représentant local est le Préfet, agisse ainsi ?
Que signifie le fait que la Justice condamne pour "traitement inhumain" les autorités de l'Etat ?
Que devient notre Etat ?
De quoi avons-nous peur face à deux jeune parents et un bébé de trois semaines ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lame de fond 15/11/2007 19:43

qui ça étonne? vous avez tous l'air abassourdit...on voit qu'aucun d'entre vous n'a jamais eu a faire à eux visiblement, ce genre de chose c'est tout les jours et à des endroits différants: à barbès une femme sans papier, enceinte de 8mois, s'est faite rouée de coups, c'est bien d'en parler mais est ce que le PS aurait le courage d'organiser ou ne serai-ce que d'appeler à une manif contre la police? ça m'étonnerait beaucoup,...puis bon la régularisation massive n'a jamais faite partie de leur programmes...

Circé 02/11/2007 13:27

Je suis stupéfaite de lire ce que je viens de lire.Merci Anaxag et merci Kamizole.Les femmes auraient-elles plus de finesse, d'esprit, de bon sens... et j'en passe et des meilleures !Pardon à l'avance pour les hommes qui ont eu une attitude mesurée et décente, mais cela me rappelle les propos haineux et raciste de mon ex-mari qui n'a pas hésité à m'agresser, verbalement, physiquement pour avoir osé  (alors qu'il vivait avec sa compagne, allait se remarier), vivre avec un étranger, noir de surcroît.Pour plomber votre statistique de délinquance, il était, est toujours là, Patrick ou qui que vous soyez..Bien français, celui-là et depuis bien des générations, bien blanc aussi ne vous en déplaise et sans doute bien pensant aussi ?J'ai deux magnifiques filles métisses qui sont FRANCAISES !Pas de première ou seconde ou troisième génération.Françaises ne vous en déplaise et je vais vous répondre ce qu' a répondu le JAF à mon ex-mari.Que vous le regrettiez ou non, que vous l'acceptiez ou non, nous sommes dans une société de droit, et d'ici quelques années notre société sera à l'égale du Brésil au niveau de la couleur de sa population.Et ne venez pas me parler de seconde ou troisième génération.Quand vous est né en France, que vous avez choisi la France pour patrie, quelque soit l'histoire de vos parents, quelque soit le prénom, le nom que vous portiez, l'endroit où vous vivez , le sexe que vous avez ou la couleur de votre peau, vous êtes  FRANCAIS .Et je ne pense être ni une Bobo, ni une privilégiée et j'habite une HLM, certes calme, mais il m'arrive souvent de regretter la cité d'où je viens ( autre ville) et de ses solidarités.Parce qu'une cité ne fait parler d'elle qu'en cas d'incendie.Que dire de celle où la vie s'écoule normalement, où il n'y a pas plus de délinquance que dans les beaux quartiers où il suffit d'un coup de téléphone bien placé à Papa pour ne pas être arrêté ou de s'enfuir après avoir provoqué un accident parce que Papa opportunément va devenir le prochain chef de l'état  ?On sait bien que seuls les trains qui arrivent en retard font parler d'eux, jamais les autres !Et puis ces hordes de barbares, ces meutes ( dixit Boutin ), quelle horreur.Vous arrivez à dormir la nuit ? 

Anonyme 02/11/2007 03:42

Pas besoin de remonter jusqu'à la conquête romaine ou à la bataille de Poitiers pour constater que les français d'aujourd'hui sont issus de multiples origines... Nous sommes tous des enfants d'immigrés comme disait le slogan il y a quelques années.. Et alors ? Quelle importance ? Sur la colonialisme, l'esclavage, la corruption des dirigeants dans les pays pauvres et autres joyeusetés il me semble que les classes dominantes des pays " développés" ont une part de responsabilité, non ? A qui profite aujourd'hui la corruption ou la dictature dans les républiques bananières d'après vous ? Qui a intérêt à la voir durer ?Ceux qui aujourd'hui hurlent face à une immigration qu'ils n'ont pas eux-mêmes commanditée sont les mêmes que ceux qui font appel à de la main d'oeuvre étrangère quand ils en ont besoin. Si demain, ils ont besoin de travailleurs dociles et qualifiés dans tel ou tel secteur, croyez-vous qu'ils s'en priveront ? Evidemment non et ils ne se soucieront guère des conséquences sociales ultérieures de leur politique pour ces immigrés..Pendant la campagne des présidentielles, n'a t-on pas parlé d'immigration " choisie " ? Nous avons maintenant des plombiers polonais, des infirmières espagnoles, des informaticiens indiens.. Des étudiants chinois ou des saisonniers .. pakistanais viennent faire les vendanges et pendant ce temps là beaucoup de jeunes diplômés français émigrent aux Etats-unis, à Londres, à Barcelone ou ailleurs sur la planète. En fait, chacun se débrouille comme il peut... Pourquoi vouloir absolument lutter contre ces mouvements de populations ? En quoi est-ce intolérable ?Le problème est évidemment bien plus complexe que ce que l'on peut dire en quelques mots mais j'espère que vous ne soutenez pas la manière plutôt brutale en ce moment de gérer le problème de l'immigration " non choisie " parce qu'à bien des égards elle n'est guère à la hauteur de la réputation du pays de droits de l'homme... Et on revient au sujet du départ : on ne met pas en prison un bébé de trois mois et ses parents dont le seul crime est d'avoir réussi à fuire la misère pour essayer de s'en sortir.. On trouve d'autres solutions.. Allez, Patrice, dites-le : on aurait pu trouver d'autres solutions.

Patrice 01/11/2007 22:20

Anonyme, je connais un couple de Moldave qui est lui entré en situation régulière en France et qui y travaille. La première cause de la situation, certes dramatique, des personnes que vous citez est bien d'être entré frauduleusement en France. Je vous rejoins sur l'idiotie et la vision à court terme d'un patronat qui , après la guerre, a recruté au Maghreb une main d'oeuvre bon marché au lieu de moderniser l'outil de travail.Mais ça , c'était il y a 40 ans . Depuis bien longtemps, l'immigration n'est plus une immigration de travail . Quant à la colonisation , elle à bon dos. Il me semble que la plupart des ex colonies sont indépendantes depuis 40 ou 50 ans . Il faudrait peut-être aussi parler de la corruption généralisée ou de la surnatalité de nombreux pays.  Quand quelques chose ne va pas en France, devrait-on aussi accuser le colonisateur Romain? :-))   

Anonyme 01/11/2007 20:46

Donc, on est presque d'accord : la délinquance n'est pas due à la couleur de la peau, mais plutôt aux conditions sociales. Si déjà vous avez admis ça, vous êtes en progrès... Après on pourra (peut-être) parler plus sérieusement de l'immigration avec vous...Celle d'autrefois (Polonais, Italiens, Portugais, Algériens, Marocains) a été voulue par les patrons du bâtiment principalement (ou des mines pour les Polonais..). On les a fait bosser, puis quand on n'en a plus eu besoin, on les a laissé s'entasser dans les cités.. L'immigration actuelle est d'abord liée à l'état lamentable dans lequel la colonisation ont plongé beaucoup de populations (cas de l'Afrique où il faut bien souvent tenter de partir ou.. mourir). La prochaine immigration, paraît-il, sera liée aux bouleversements climatiques (Asie..). Il n'est pas interdit de parler d'immigration, y compris de son contrôle, si nécessaire, mais tout dépend de la manière de le faire...Au fait, vous n'avez pas répondu à la question que je vous posais... Vous savez, l'affaire du bébé moldave.. C'est la politique " anti-immigration" en vigueur actuellement en France qui a fait qu'il s'est retrouvé en taule. Vous pensez que c'est une bonne politique dont les citoyens français peuvent être fiers ?

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs