Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 11:24

conseilconstitutionnel.jpgLe Conseil constitutionnel a rendu jeudi sa décision quant à la loi "Hortefeux" relative à la maitrise de l'immigration, à l'intégration et à l'asile.

La presse a largement rendu compte de la décision du Conseil constitutionnel, en indiquant qu'il avait dit "oui mais" à la disposition sur les tests ADN.

C'est une réalité : les tests ADN seront, avec les conditions posées par le Conseil, pratiquement irréalisables. Mais il faut dire que les débats parlementaires avaient déjà totalement vidé la proposition faite par le député Mariani : les tests ADN étaient, dans la loi, difficiles à réaliser. Ils deviennent maintenant quasiment irréalisables. C'est une victoire, mais ça n'est pas la plus importante.

En effet, sur le second point contesté, la décision du Conseil Constitutionnel est beaucoup plus nette. Et pourtant les médias n'en ont que très peu parlé : il s'agit du fichage ethnique, dont j'ai parlé ici, et contre lequel SOS Racisme s'est mobilisé.

Ce fichage ethnique - article 63 de la loi - est interdit par le Conseil Constitutionnel.
Et il est interdit car contraire au principe énoncé à l'article 1er de la constitution.

Quel est cet article ?

"La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances..."

Il ne s'agit pas d'un article "périphérique" de la constitution qui est opposé, c'est la conception même de ce qu'est notre République : "indivisible et laïque".

Et c'est la conception de ce qu'est l'égalité des citoyens : "sans distinction d'origine, de race ou de religion".

La volonté de "rupture" de la majorité sarkozyste va jusque là : changer ce qu'est notre République en s'attaquant à ses principes les plus fondamentaux.
 
C'est leur premier essai, mais il nous faut rester vigilant : c'est leur objectif principal !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BCT 20/11/2007 19:19

Johann, navré mais on parlait d'économie...rien à voir avec l'opportunisme politique de fafa. Je te disais simplement que l'économie n'était pas traitée par des zombis au PS. Je comprends ce que tu dis, ce sentiment ressassé, et somme toute malhonnête, est totalement injustifié. Il vient de l'idéecelon laquelle la gauche donne, redistribue sans se soucier de la gestion des finances de l'Etat. C'est ridicule, autant dire que le MODEM ne saurait pas où s'asseoir. Oui d'accord je le pense très fort mais seulement par humour. En ce qui concerne DSK, je crois que tu te trompes. Le poste au FMI est en correspondance avec la fonction et ses compétances et d'autre part on ne peut pas augurer de ce qu'il va faire. Il vaut mieux être dedans que dehors. Enfin, DSK ne s'est jamais caché être un socio-démocrate. Cela devrait te plaire. Moi je dirais que finalement le ver est dans la pomme. Mais je te l'accorde peut être suis-je trop naïf ?

johann lauthier 20/11/2007 18:17

@CDG : si le syllogisme est parfois erroné, il n'en reste parfois pas moins vrai... Et le FMI, "suppôt du grand capital", dirigé par un socialiste, c'est soit que le socialiste est plus un opportuniste (un job avec un salaire correct, si je me souviens bien, pas très socialiste, ou alors gauche caviar...) qu'un socialiste, soit que le président français veut se débarasser du seul concurrent valable pour 2012... Dans un cas comme dans l'autre, bien joué !@BCT : dsl, mais si j'ai du respect pour bérégovoy, et que vous auriez aussi pu me parler de Rocard, il ne faut pas déconner avec Fabius que je classe lui aussi dans la catégorie des opportunistes politiques... Allez jusqu'à renier l'europe, après l'avoir défendu comme ce fut son cas, tout ça parce que l'on sent que c'est d'actualité (et c'est rocard qui le disait, pas moi), ça me range ce genre de personne dans la catégorie des infréquentables notoires...

Circé 20/11/2007 17:21

Octobre 2006 Directeur CNIL Alex Türk :Quelles conclusions en tirer ?L'introduction d'un référentiel ethno-racial dans notre panoplie de mesure de la diversité sociale ne pourrait donc se faire, en tout état de cause, qu'à l'issue d'un processus de maturation lente.S'agissant d'une réforme qui aurait sans doute des conséquences irréversibles, en raison des changements profonds qu'elle ne manquerait pas de susciter dans les mentalités et les équilibres sociaux et qui ne peut donc être engagée à la légère, on ne peut que s'en féliciter.Dans l'immédiat rien ne montre qu'un tel "big-bang" soit souhaitable et légitime. Les résultats obtenus par ceux de nos voisins, peu nombreux, qui ont franchi le pas, incitent plutôt à la prudence. La Priorité est sans doute de mieux mobiliser, au service de politiques actives sur le marché du travail et en matière de logement, les outils dont nous disposons déjà, pour lutter efficacement contre les phénomènes de discrimination.Article du Monde du 16 novembre 2007 extraits;Dans son avis rendu public le 16 mai dernier sur la mesure de la diversité, la CNIL avait elle-même écarté toutes données objectives raciales, proposant d'inclure dans les enquêtes de mesure de la diversité "les données objectives relatives à l'ascendance des personnes (nationalité et/ou lieu de naissance des parents)". Dans ce même avis, elle préconisait aussi de "développer des études sur le ressenti des discriminations, incluant le recueil sur l'apparence physique des personnes". Mais ce point ne figurait pas dans l'amendement.

BCT 20/11/2007 12:51

Info pour vous tous : Vendredi 30 novembre à 20 H 15 Cinéma Les Carmes Bawke court-métrage d’Hisham Zaman Si yo muero lejos de ti (Si je meurs loin de toi) documentaire de A.R. Lopez Simon (Cent Soleils) La Journee Internationale des Migrants est l’occasion d’exiger que la France signe la Convention pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et de leur famille, entrée en vigueur en 2003. Ce thème et les films présentés feront l’objet d’un débat adamif – asti – association toits du monde – ccfd - cimade – pastorale des migrants

BCT 20/11/2007 12:26

Johann, faire perdurer ce type de vieille scie n'est pas très constructif. Les Socialistes et l'économie ? Dois-je te rappeler Bérégovoy, Fabius et bien d'autres. Aujourd'hui nous avons Lagarde...tant pis ! Hier Breton, avant hier....avan, avant hier .... Tant pis pour nous.

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs