Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 08:51
Les officiers de police ont manifesté hier à Paris. Ils étaient entre 2000 et 4000 selon que le chiffre est annoncé par les policiers-manifestants, ou par les policiers-compteurs-de-manifestants.

police-sarkozy.jpg

J'ai essayé d'y voir plus clair dans les syndicats de policiers. C'est pire, je crois, que dans beaucoup d'autres professions :
- il y a Alliance, qui se qualifie de "premier syndicat unique", clairement situé à droite et affilié à la CFE-CGC.
- il y a Synergie, premier syndicat du corps de commandement, affilié lui-aussi à la CFE-CGC
- il y a l'UNSA-Police, qui se qualifie de "syndicat unique majoritaire", et qui est clairement à gauche
- il y a le SGP-FO, qui se qualifie de "premier syndicat des policiers", dans la mouvance de Force ouvrière
- sans parler de la FPIP, syndicat d'extrême-droite.

On a donc quatre syndicats qui sont à la fois premier, unique, et sans doute majoritaire... chacun chez une partie bien déterminée des policiers.

Toujours est-il que sur 12 000 officiers de police dans le pays, entre 1 sur 3 et 1 sur 6 était hier sur le bitume parisien.

La manifestation était organisée par le Syndicat National des Officiers de Police, affilié à l'UNSA-Police, et qui est "majoritaire chez les officiers de police".

Le malaise est grand chez ces fonctionnaires qui assument des fonctions de commandement, et dont le statut va évoluer au 1er janvier. Evoluer, mais à la manière de la droite, c'est à dire "Travailler plus... pour gagner moins !". En effet, en passant au statut de cadres, les officiers de police perdront la possibilité de comptabiliser et récupérer leurs heures supplémentaires, leurs astreintes et leurs rappels en service. 

Il n'y aurait pas vraiment de problème si l'Etat garantissait à ces officiers qu'ils n'auraient pas beaucoup d'heures supplémentaires à faire. Or, c'est tout le contraire : l'Etat doit entre 5 et 7 millions d'heures supplémentaires à ces mêmes officiers.

Pour solde de tout compte, le gouvernement propose une augmentation... de 17 à 20 euros ! Et ce en contradiction complète avec l'accord signé en 2004 avec le précédent ministre de l'Intérieur, appelé depuis à d'autres fonctions.

Et ça ne risque pas de s'arranger, puisqu'une note interne du ministère du budget, révélée par www.rue89.com annonce la suppression d'ici à 2011 de 10 000 emplois dans la police et la gendarmerie.

On le sait depuis un moment. Le souhait de la droite est de déshabiller l'Etat, y compris de ses fonctions régaliennes, au profit des maires et de leur police municipale. Et quand les maires sont aussi députés, ils votent ce genre de mesure, trop heureux de gagner encore un peu de pouvoir !

A Orléans, un car (de police ?) est parti du commissariat central pour emmener les officiers manifester à Paris.Pour protéger un statut, mais aussi une conception républicaine de la police.

illustration www.rue89.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lame de fond 20/12/2007 19:52

J'aurais aimé une réponse venant d'un keuf...je suis sincèrement déçu.

Lame de fond 15/12/2007 13:49

Bon j'ai compris je m'exprimerais plus sur la police. IL n'y avait pas d'ironie dans ce que j'ai dis, je comprends le fond de leur manif et je pense sincèrement qu'être flic en france c'est du délire et que c'est de plus en plus dur.  Mais des fois jai du mal à comprendre certaines choses, en ne dénoncant pas leur camarades quand des gens meurent au commissériat de Bordeaux ou dans le 18ème, quand une maman sans papier enceinte se fait frapper à Barbès, qu'on envoie les CRS frapper des étudiants ou même lycéens dans un lycée! quand Zied et Bouna sont morts et quand les ordres qu'on leur donne est d'effectuer des raffles envers les sans pap en laissant les plus gros pourris tranquils...(les vrais pas les détailleurs entre Tapis, Pasqua, Dumas, Papon et j'en passe)  je pense que si ils avaient l'envie de s'occuper des vrais criminels ils devraient un peu contester les ordres qu'ils recoivent même si ce n'est pas dans leurs droits...C'est dommage quand même de supprimer un commentaire, d'accord il était explicite, mais de dire que c'est de la diffamation sans rien argumenter derrière...c'ets un peu fort. Oui il ya eu une phrase un peu provocatrice mais il y'a que ça pour retenir l'intention et être écouté ou alors tout casser dehors mais très franchement j'en ai passer l'age et l'envie et visiblement la parole marche puis qu'on y a prété attention...personnellement je n'ai jamais été vraiment dans l'illicite, à part peut être que j'ai fait des petites conneries au collège (recelle de portables etc..), que je fume des joints de temps à autres et que certains des proches ont choisis une voie en marge des institutions souvant par fatalité. Pourtant ça ne m'a empéché d'avoir été victime de plusieurs bavures, d'avoir été frappé a coups d'annuaires dans un fourgon à l'age de 13ans parce que je "squattais un hall" où je m'arrétais pour dire bonjour a un ami...et je ne suis pas un cas isolé. Je ne généraliserais jamais la police à 100%, je ne dis pas qu'elle n'est pas utile, et je pense même que les conditions de merde dans lesquels ils sont affluent probablement sur leur agressivité et sur le fait qu'ils perdent leur sang froid, comme pour les gendarmes on sait qu'il y'a beaucoup de policiers dépressifs et c'est vrai que pour le bon flic qui veut faire "le bien", se faire insulter par des jeunes qui n'ont plus d'autre répères que la haine même lorsqu'on leur propose le dialogue, ca doit être très éprouvant mais il faut comprendre le pourquoi et savoir que c'est à double tranchant. Cependant lorsqu'on représente la loi on doit être exemplaire, avant de rentrer dans ce métier il faut se poser des questions et que si vous policiers, ne réagissez pas également de votre coté en partonnariat avec de sgrands fèfres par exemple, et qu'il n'y pas de réactions plus sociales ca sera de pire en pire et Villiers le Bel dont(sans biensur le plébiciter hein!) pourrait prendre un essor nationale au moindre petit pet de travers de votre coté, et pas seulement dans les cités, mais aussi chez les punks, raveurs, gens du voyage...soyons précis: le fossée se creuse, en Espagne, Allemagne, Belgique, Pays Bas, etc.. les cités n'explosent pas aussi parce que les flics parraissent plus humains...La balle est dans les deux camps, mais ce n'est pas en se le renvoyant mutuellement qu'on parviendra à un but précis.

GABIER SUR LA FRINGANTE 10/12/2007 00:06

Cher Joël, le Gabier est un marin prénommé Jean-François et il exerce la profession que tu exerçais avant de partir à la retraite, il y a déjà quelques années. Aussi, je sais que tu sais ce dont tu parles, y compris en matière de syndicalisme.Toutefois, si le Gabier est sur un navire qui prend l'eau et sait naviguer en eaux troubles, il n'a jamais pris à plusieurs reprises le vent pour changer de syndicat  en fonction de ses intérêts personnels.Tu connais donc le sujet, mais en datant un peu. De quelques années. !Et ton message peut laisser à penser que les policiers "touchent" du liquide...et sont donc ripoux.cela appelle donc des précisions.Si, jusqu'aux années 1990 les commissaires pouvaient "distribuer" des sommes en liquides, (50 à 500 francs en sécurité publique et tout à fait légalement bien-sûr) c'était en fonction des "belles affaires" faites, notamment en PJ, ou en fonction des permanences effectuées (nuits, week-end...)C'était aussi la porte ouverte à la gratification "à la gueule", celui qui ne dit jamais non, celui qui dit non de temps en temps......celui qui ne se laisse pas faire.L'administration a mis fin à ce système en instaurant une prime de commandant, fixe, fonction des grades. Cette prime touchée mensuellement ne compte pas dans le calcul de la retraite, tu le sais. Elle varie entre 200 et 300 euros.Si des Officiers ont manifesté, en réalité, c'est que le 1er janvier prochain, ils vont continuer à faire 10 à 30 heures sup par semaines, voire plus, parfois moins c'est vrai en fonction des services. Ils ne sont pas à 35 ou 39 heures mais à 41h30, bossent la nuit, le week-end, en uniforme, en régime hebdomadaire mais aussi cyclique.....recoivent des injures, des pavés et de plus en plus souvent des coups de feu.Peu de jeunes sont intéressés et la Police peine à recruter. On se demande pourquoi si ce sont des nantis.Etant recrutés à Bac + 3, les Officiers sont Cadre A (atypique car n'ayant pas le droit de grève, ayant une obligation de réserve, étant rappelables au service à tous moments (sauf congés annuels)....Les bandits ont la désagréable habitude de se faire interpeller en dehors des heures de bureaux et de ne pas téléphoner avant.... Ils mettent de la mauvaise volonté aussi; il faut bien reconnaitre.Les Officiers qui font de la PJ ou sont en Sécurité Publique doivent donc gérer ces malappris. Les manifestations et autres mouvements sociaux se font souvent le week-end ; les violences urbaines la nuit, les accidents de la circulations à toutes heures , les catastrophes ou crimes sans préavis....... Par soucis de la Justice et du Service Public (pour l'amour de leur métier aussi, t-en souviens tu ?) ils ne quittent pas le boulot à 18h30 ou ne cessent pas les enquêtes le vendredi à 18h30 quand des personnes sont en garde à vue ou recherchées pour des affaires sordides ou sensibles... Sans quoi, cette mesure privative de liberté  pour 24H00, prise à 18h00 (fin de service 18h30-reprise le lendemain à 8h30) ne compterait en fait que 11h00. Ni les mis en cause, ni les victimes, ni les magistrats ne seraient contents. Si l'Officier ne se lève pas tôt pour être au domicile des suspects à 6 heures, mais arrive benoîtement à 9h00, il risque de ne pas interpeller grand monde. Quid des victimes et de l'efficacité de la Justice ???Quand des personnes sont persuadées que la Société ne les reconnait pas à leur grande et juste valeur et décident de se regrouper pour faire de la place dans les parkings  en incinérant les automobiles de leurs voisins, ou incitent à la prochaine reconstruction d'une école ou d'une médiathèque forcément laides ni assez accueillantes, les Policiers (Officiers compris) même en congés, appellent leur commissariat pour proposer de revenir au travail, les inconcients.....Ne dis pas que les policiers glandent, font leurs courses, abusent du téléphone, ont une voiture de service pour rentrer chez eux.... peut-être était ce ton cas, heureux fripon ? Mais dans les Commissariats, je ne l'ai point vu.Seul les Chefs de service ont un véhicule de Service et c'est en raison de leurs responsabilités et de la disponibilité qu'on leur demande...Et oui, ils sont cadres A de la fonction publiques et touchent entre 400 et 2400 euros d'allocation de service en plus de leur traitement. Ils ne récupèrent pas les heures sup qu'ils font !!!Maintenant, les Officiers, le 1er janvier 2008 auront le même régime !!! Ils continuerons les Heures Sup (entre 5 et 40 par SEMAINE, et souvent plus, (parle-en aux Policiers qui ont interpellé quelques jeunes vendredi soir à Orléans : entre 15 et 18 heures par JOUR sur le pont !!!!) ?Ils auront le même régime que les Commissaires, SAUF qu'ils n'auront pas d'allocation de service ( 0 €). Juste une augmentation mensuel variant de 15 à 30 euros, étalée sur 4 ans. De leur prime de commandement qui ne compte pas pour le retraite. Cela peut énerver.Là ou l'allocation de service des chefs de service compte dans le calcul de le retraite (entre 400 et 2400), la prime de commandant des officiers (2 à 300 euros) Non.Alors, les officiers ne sont pas contents. On leur demande de faire (puisqu'ils ne pourront récupérer à la maison) entre environ 15 et 30 jours de travail en plus par an,.....pour 15 à 30 euros.Va vendre ça dans les autres administrations ou au privé.Ils sont d'accord pour abandonner les centaines d'heures sup qu'ils font par an mais pas pour 15 euros à 30 euros par mois.Ils souhaient le même régime que les Commissaires puisqu'ils vont avoir les mêmes contraintes !!!1800 commissaires. 0 heure sup en compteur officiellement.12000 Officiers ; 7 millions d'HS.  Divisez, vous verrez si les flics glandent et ce que va gagner l'Administration en supprimant les heures sup à venir.Dans le même temps, le corps des Commissaires va baisser en nombre (c'est en cours depuis plusieurs années et leur école forme une quarantaine de Commissaire par Promotion).Le corps des Officiers est passé de 16 000 à 12 500 en 2007. Objectif : 8000 en 2012.  Là, il y a des économies qui vont être faites. Mais pas pour reverser aux Officiers à qui on demande plus.En fait, en ne récupérant plus le temps de travail supplémentaire, mécaniquement, les Officiers seront plus présents, et hop, tour de passe passe, sans embauche, on a plus d'Officiers. Ils seront juste un peu plus fatigués et verront encore moins leur famille.  Mais cela n'est pas important.Alors, pas de vrai compensation financière pour travailler plus ??? Manifestation, même quand il pleut des cordes.Que Gabrielle se rassure, j'ai bien compris son étourderie !

GABRIELLE 09/12/2007 22:54

Joël, la soirée passant, je vois l'actualité des commentaires et bravo à Anaxag.Autre, en relisant ma réponse, horreur, faute de frappe, je ne parlais bien entendu pas de nos méthodes perso mais bien des votres : VOS méthodes perso.

AnaxaG 09/12/2007 22:13

Beau billet CDG ! Par contre, une grande deception : concernant le commentaire supprimé de Lame de Fonds que j'ai lu tout à l'heure, je ne comprends pas pourquoi vous n'avez pas supprimez également celui de joël qui lui aussi est diffamant : que ce soit de l'espèce ou autre chose, le fait même de suggérer le lieu devenu commun d'une police ripoux, entre tout droit dans le champ de la diffamation pure et simple !Donc à joël, réflechissez à ceci : y a t il un élement de votre physique, de votre profession, de votre façon de pensée qui pourrait vous faire entrer dans une catégorie particulière ? Et si oui (se sera sûrement oui) pensez vous que vous auriez une réaction sereine si quelqun venait vous "salir" à grand coup de clichés ? Ne peut on pas simplement être objectif comme l'est à ce sujet CDG (CDG supprimera mon commentaire s'il trouve le "à ce sujet" diffamant ;-)) en constatant que ce qui se trame n'est enviable ni acceptable, et ce  pour personne quelque soit son statut, sa profession...  Et comme dit BCT, respect pour ce métier nécessaire dans un Etat de droit.

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs