Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 07:21
Tous les journaux nationaux en parlent ce matin : la situation psychologique des policiers devient de plus en plus inquiétante, et le nombre de suicides, et leurs circonstances, tout à fait alarmantes.

undefined

Libé nous annonce qu'il y a eu 6 suicides de policiers depuis le 1er janvier. Et que cela concerne toutes les catégories de policiers. L'UNSA, syndicat majoritaire chez les gardiens de la paix refuse qu'on lie ces suicides à des situations personnelles : «C’est tellement facile de lier ces suicides à des problèmes personnels. Il y a un problème de fond, c’est la pression hiérarchique et le poids de la rentabilité que l’on met sur les policiers».

Le figaro annonce qu'il y a eu 35 suicides en 2005, 48 en 2006, et que le Service de Soutien Psychologique Opérationnel a vu ses consultations passées de 11000 en 2006 à 13000 l'an dernier.

Seule la direction nationale de la police nationale pense que tout va bien, et que s'il y a plus de consultations psychologiques c'est que le service est mieux organisée. Elle ne dit rien, par contre, sur l'augmentation du nombre de suicides.

Même le Syndicat des commissaires (SCPN, majoritaire) demande "une fois de plus l'ouverture en urgence d'un large débat". Sans réponse du ministère... Or, un Etat qui utilise à l'extrême sa police mais ne la respecte pas, est un Etat qui va mal, très mal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GELLET 03/02/2008 19:54

chere gabrielle,je pense que vous faites le meme boulot que moi.......J'aime ce boulot,j'aime ce que je fais,pour rien au monde je n'en changerai j'aime cotoyer la misere,les malades mentaux,les morts,et j'en ai vu beaucoup,nous sommes la cocotte minute,le defouloir de la population,,il ne faut pas voir la repression,ni la prevention,ni voir ce que les medias veulent bien montrer,il ne faut surtout pas oublier que nous sommes des etres humains,pere de famille,avec nos problemes,notre vie,c'est  peut etre reducteur .il ne doit pas y avoir de "cadre",de "non cadre",de" gens de base"il n'y ne doit y avoir qu'une seule corporation ,a mon avis,c'est utopique de ma part,il ne doit y avoir qu'un terme et non deux etre flic tout simplement,flic au service de la population,et des autres, mes lievres sont dans le terrier.........comme vous dites le devoir de reserve.................A BIENTOT

GABRIELLE 03/02/2008 19:32

Encore d'accord, cher gellet ! Décidemment !Ce mot "base", même avec des guillements, je n'y arrive pas. Sinon, large débat que vous ouvrez que j'ai essayé de poser en deux termes que vous n'aimez pas. Surement vrai. Nous reste à trouver deux mots qui vont bien et qui nous permettent d'avancer.Vous soulevez 1 ou 2 lièvres mais réserve oblige...

GELLET 03/02/2008 15:16

 CHERE GABRIELLEIl n'y a bien que durant les operations  que les"galons"vont au feu,le reste du temps,j'insiste fortement ils ne sont pas presents et tout depend des "galons" pour moi  les galons ce sont les gradés qui font parti du corps des grades et gardiens,pas les officiers ni les commissaires,la cassure entre les cadres et les non cadres ce n'est pas la base qui la fait sentir , elle se prouve d'elle meme dans vos propos en disant "cadre" et "non cadre" pourquoi faire une difference entre ces deux parties, je ressents une certaine superiorité dans ces termes de cadre et non cadre,au depart ils portent tous la meme tenue,et qui fait la carriere des officiers et des commissaires et bien il me semble que ce sont les non cadres en resume la "base" et ca il ne faut surtout pas l'oublier.Je sais ce que je dis,je suis dans cette grande maison depuis maintenant 14 ans et je pense bien connaitre tout cela,je suis gradé et je me fiche royalement de savoir si je suis cadre ou non,mais 95 % des "cadres" ne voient pas comme moi helas,ils sont pour la plupart jeunes sortant d"ecole ou de papa maman et ne connaissent pas grand chose de la vie et du boulot,je les respecte loin de la,mais j'ai un respect immense pour le flic de base qui passe du temps dehors,"vie"  et meurt dans la rue,ou dans les quartiers,frequente la misere et la lie de la societe,ou encore la bourgeoisie de notre chere societe.BONNE CONTINUATION

GABRIELLE 02/02/2008 19:59

Cher Gellet,D'accord avec vous dans l'ensemble si ce n'est que je sens poindre chez-vous une cassure entre les cadres et les non cadres "derrière leurs bureaux"... Sachez que pendant les opérations, les galons accompagnent et vont - aussi - au feu.Le jour où, dans tout les domaines, on cessera d'opposer les cadres et les non cadres, on aura gagné quelque chose...

gellet 01/02/2008 22:40

gabrielle,il n'y a pas que les officiers et les commissaires dans la police nationale,"la base" , le corps des grades et gardiens est le plus important,ce sont eux qui passent le plus de temps dehors dans les quartiers dits sensibles,ce sont eux qui prennent le plus de risques il y a plus de blesses voir de morts parmi la base ,ces chers officiers et commissaires,derriere leurs bureaux,que va t il leur arriver,ils manifestent pour  les heures supplementaires ils sont  déja tres tres bien payes qui est le plus souvent decalé,rapellé au service,victime de tous les maux de la societe,de l'agressivité des gens,"la base"c'est elle qui souffre le plus,il serait souhaitable de "soutenir"le bon corps de la police a bon entendeur

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs