Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 06:51
undefinedOn l'a découvert quand Mourad Guichard a publié dans Libération un premier article sur la rébellion au centre de rétention du Mesnil-Amelot. Il s'appelle Abou Ndianor, il est prof de math à Orléans, et son histoire est raconté dans un très beau portrait paru dans Libé cette semaine et publié depuis hier soir sur LibéOrléans.

Il fait partie de tous ces étrangers qui se rendent à l'Hôtel de Police ou à la Préfecture parce qu'on les convoque pour "un réexamen de leur demande de régularisation". L'administration française qui piège les étrangers, une réalité dont j'ai déjà parlé ici.

Il faut lire le portrait d'Abou Ndianor, et continuer à se mobiliser.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bernard ARLOT 17/02/2008 20:35

OUAIS A quand le bain de sang ?C'est mal parti à nouveau dans ce pays, il n'y a plus d'amour, il n'y plus qu'amassement i de profits, il n'y a plus de loyauté, il n'y a que judas qui s'entrouvrent avec méfiance. Il n'y a plus de confiance...La peur est mauvaise conseillère, mais le printemps 2008 est un pari qu'il nous faut gagner, c'est de notre avenir que je parle, je suis inquiet de voir les forces publiques réquisitionnées aux ordres de la racaille ennarchique. La révolte gronde, c'est triste, à la St  Barthélemy, les volcans explosent, pourvu que nous sachions canaliser ces incandescences !

BCT 16/02/2008 09:33

«Le 12 décembre, le commissaire m’appelle sur mon portable et me demande de passer pour un réexamen de ma demande de régularisation.» Cueilli, menotté, il se retrouve en centre de rétention. «Il y avait des malades, des personnes âgées, des familles avec des enfants. Je me suis rendu compte que beaucoup avaient été arrêtés comme moi avec une fausse convocation.»"...depuis sa naissance au Sénégal, en 1968..."Je rapporte ces deux phrases. L'une est l'expression "dégueulasse" d'une politique totalement abhérante.L'autre est de l'humour...."noir"... La référence de sa naissance en 1968 est peut être l'explication de son arrestation...les policiers ont peut être des consignes ou alors ils voient rouge dès que 68 apparait.

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs