Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 16:18

undefinedLe vent aurait-il tourné, pour que Jacques Camus, patron de La Rep, utilise cette formule au sujet du maire d'Orléans ?

J'en ai bien l'impression en lisant l'article publié sur www.orange.fr mercredi dernier. Sur quoi s'appuie Jacques Camus ? Je ne sais pas, sans doute sa grande expérience de la vie politique orléanaise. Et, pour ajouter à la rumeur, l'article indique "Des sondages lui (J.P Sueur) donnent même une légère avance".
 
Voici cet article que je reproduis ici in extenso :

Orléans : Grouard et Sueur jouent le match retour

Tous les mercredis, nous analysons avec un acteur de la presse régionale les enjeux des municipales dans sa ville. Aujourd'hui, Jacques Camus, éditorialiste à La République du Centre, nous éclaire sur la bataille d'Orléans.

A Orléans, d'une élection à l'autre, les hommes ne changent pas. A droite, Serge Grouard, 48 ans, maire depuis 2001. A gauche, Jean-Pierre Sueur, 60 ans, "socialiste rocardien", 1er magistrat entre 1989 et 2001. "Deux candidats bien implantés dans la vie orléanaise", observe Jacques Camus. Le duel s'annonce serré dans cette ville qui a voté à 51,7% pour N.Sarkozy: "c'est du fifty-fifty". On disait pourtant le socialiste "ringard, has been" il y a encore quelques mois. Mais il "est revenu au combat animé de la foi du charbonnier", note J.Camus. Des sondages lui donnent même une légère avance.

"Le fauteuil s'est transformé en chaise pliante"

Cette année, le socialiste a deux atouts, constate Jacques Camus: sa liste et le contexte national. "Il conduit une formation de rassemblement" (à l'exception de LO) "qui lui apporte un coussin de voix qui lui manquait en 2001", constate le journaliste. Par ailleurs, "l'électorat de gauche, animé par la volonté de sanctionner le gouvernement, pourrait se mobiliser". Quant au maire, "à l'image de Nicolas Sarkozy, il n'a peut-être pas su donner assez de majesté à sa fonction d'édile". Donné favori, son fauteuil "s'est transformé en chaise pliante mais pas encore en siège éjectable".

Le rayonnement de la ville au coeur de la campagne

En 2001, Serge Grouard avait en partie gagné sur le thème de l'insécurité, note J.Camus. Sur ce dossier, "son bilan est positif" avec" une baisse de la délinquance de 46%". Un recul obtenu à coups d'arrêtés anti-mendicité "que Sueur fera sauter s'il est élu". Cette année, le "développement durable et le rayonnement de la ville" dominent les débats. Quand "Jean-Pierre Sueur mise sur la culture, Serge Grouard axe davantage sur le sport avec la construction de la 2e plus grande salle de sport de France". Mais "quand on parie sur le sport, ça marche que quand ça gagne", conclut le journaliste.


P.S : j'ai oublié de préciser que je dois cette information à un des Signes du Lac !!! Toute mes excuses au génie qui a trouvé ça ! ;-)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

RAMINAGROBIS 05/03/2008 20:38

Sergio,   Avons nous besoin de chiffres, lorsq'on lit les blogs des gens  de droite on sent bien leurs incertitudes dans le bourbier que peut-être l'UMP aussi bien au niveau local que national

Miguel 04/03/2008 23:38

A ne pas rater  :http://lapagedefansolo.blogspirit.com/archive/2008/03/04/quand-le-patron-de-l-ump-flingue-le-jeune-maire-turbulent.html#c1914724

Sergio 04/03/2008 22:37

"Des sondages lui donnent même une légère avance. " Des chiffres ! des chiffres !

Signes 04/03/2008 20:19

Pffff ya un "e" à génie ! Quel nul...

Signes 04/03/2008 16:57

Celui qui a trouvé ça doit être un géni...

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs