Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 07:03

C'est vraiment pas de chance ! La loi évolue - trop doucement-  et force les hommes à faire de la place pour les femmes au sein des exécutifs locaux...

Où en est-on après les votes qui ont eu lieu ces jours-ci dans les différents conseils municipaux ?

Dans l'AgglO, sur 22 communes, seules 2 sont dirigées par des femmes : Bou et Boigny sur Bionne, deux communes de gauche.

Pour ce qui est des premiers adjoints, 7 femmes ont accédé à ce poste.

Dans les 7 communes de gauche, 5 femmes sont premières adjointes.

Dans les communes de droite (toutes les autres, soit 15 !), seules 2 femmes ont obtenu cette place : à Fleury et à Ormes ! Et surtout pas à Orléans, où les adjoints "de première ligne" sont tous des hommes : Olivier Carré, Florent Montillot, Michel Martin. Alexandrine Leclerc et Martine Grivot, qui croyaient en être... n'avalent que leur première couleuvre.

Je me souviens que lors d'un débat télévisé de la campagne législative, le patron de l'UMP locale expliquait qu'il n'y avait que des hommes candidats "parce qu'on a choisi la compétence", ce qui sous-entendait qu'aucune femme compétente n'existait à l'UMP. Quel mépris !

Je me souviens qu'il y a quelques jours, alors que j'accompagnais Micheline Prahecq pour ses premiers pas de conseillère générale dans l'antre masculine qu'est l'Hôtel du Département, le président de cette institution (et aussi patron de l'UMP locale...) l'a saluée d'un "Bienvenue Madame le conseiller général". Alors qu'elle demandait d'être qualifiée de "Conseillère générale", le représentant local de Sarko lui répondit "ça, on ne peut pas", englobant sans doute dans ce refus la majorité de ses collègues hommes qui gloussaient en voyant une femme de plus dans leurs rangs. Une femme de plus, ce qui ne fait jamais que 3 face à 38 hommes !

Le résultat, c'est que la France est le 54ème pays pour la place des femmes en politique... Et si la gauche ne fait sans doute pas tout ce qu'elle pourrait faire, on peut dire que la droite, elle, fait tout pour éloigner les femmes !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

e 25/03/2008 22:26

La parité en politique, n'est-ce pas le moyen, pour les hommes, de s'assurer qu'ils auront toujours la moitié du gateau ?Le plus frustrant dans l'histoire est que nous ne pourrons jamais avoir d'assemblée (quelle qu'elle soit) dans laquelle siègeront plus de femmes que d'hommes.Bien à vous.

Jones 25/03/2008 18:51

@ BCTNous employons alors des expressions différentes pour désigner la même chose : favoriser une catégorie de personnes au détriment d'une autre, ça s'appelle de la discrimination. Or, celle concernant les femmes vise à leur donner une plus grande représentativité au nom de leur nombre important d'où la notion de "discrimination positive". Voir en ce sens la politique menée aux Etats-Unis à compter des années 70 : l'affirmative action.Pour ce qui est des "compétences" des femmes, je suis un vrai républicain partisan de la méritocratie. La femme, sous prétexte qu'elle est femme, ne doit pas être discriminée (négativement cette fois-ci) au détriment d'un homme. il faudrait que les entreprises intégrent une bonne fois pour toute que seules les femmes enfantent et qu'une possible maternité fait partie du cycle de la vie d'une femme. Pour ce qui est d'allier vie familiale et vie professionnelle, il est évident que cela demande un effort supplémentaire pour les femmes. Raison de plus pour les payer comme tout le monde.Enfin, pour ce qui est de la féminisation des titres, je trouve cela ridicule. Ridicule car si les femmes étaient réellement les égales des hommes depuis plusieurs décennies, cette question de la féminisation des titres n'aurait sûrement jamais été abordée. Le combat est ailleurs.

BCT 25/03/2008 17:43

"...là d'une politique de quota, une discrimination positive que vous
semblez apprécier, alors que la discrimination positive version Sarko
(c'est-à-dire appliquée pour l'essentiel aux ressortissants des pays
étrangers venant en majeure partie du continent africain) vous donne,
j'imagine, des boutons."."Jones" pardon, et nous pouvons en débattre si vous voulez, mais les sujets sont quand même différents.Et puis parler, en ce qui concerne les étrangers, de discrimination positive n'est pas correct. La discrimination ne peut pas être positive.Pour ce qui est des salaires je suis entièrement d'accord.Quant aux compétences là aussi ce n'est pas correct. On sait pourquoi des femmes se retrouvent maintenant aux responabilités, c'est simplement parce qu'elles ont pu allier vie familialle et vie professionnelle, grâce à une harmonie décidée et partagée avec, ou non, un conjoint. Il faut bien reconnaître que ce n'est pas simple pour elles encore aujourd'hui. Pour le titre "conseillère générale" ce n'est pas du tout idiot. Le monde est ainsi fait il y a des femmes et des hommes. Le monde est féminin et masculin. Il n'est donc pas ridicule de dire "conseillère générale", ou alors j'arrête tout de suite de donner des cours de français.

Jones 25/03/2008 11:35

@ FansoloMerci de me corriger (Doligé et non Grouard).Pour la rétrogradation que vous évoquez, je ne connais pas suffisamment les affaires municipales pour l'expliquer. Pour info, quelles personnes occupaient ces postes de maires adjoints lors de la dernière mandature ?

Fansolo 25/03/2008 09:34

Jones,La phrase "parce qu'on a choisi la compétence" a été prononcée par Doligé, Patron local de l'UMP et Pdt du Conseil Général, et pas par Grouard maire d'Orléans. A propos de compétence, comment expliquez vous que Martine Grivot ait été rétrogradée entre lemandat précédent et celui-ci. Elle n'est pas la seule : Mme Barruel est passée d'un poste d'adjoint à une simple délégation...Certes il y a la loi mais il y a aussi les attitudes de ceux qui s'érigent arbitrairement en "compétents" pour décider qui l'est ou pas...Notre ami Jean Paul Maurat n'hésiterait d'ailleurs pas à se demander si "compétent" s'écrit en un seul mot...

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs