Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 09:52
C'est peut-être un titre un peu fort... mais quand même, je ne décolère pas !

Le 15 mai 2008, la République a adopté une loi "anti-discrimination". Une bonne chose, évidemment.

Mais comme on en a l'habitude depuis le début de l'empire sarkolingien, sous de bonnes intentions se cachent parfois de très mauvaises mesures.

Ainsi le Parlement a permis que des enseignements soient, à l'école publique, organisés par "regroupement des élèves en fonction de leur sexe." Rien que ça !

Fini donc la mixité obligatoire à l'école publique !

Quel est donc l'argument présenté pour justifier une telle mesure ? Il est simple : les filles sont parfois soumises à des paroles ou des actes relevant du harcèlement, voire des violences, quand il y a des garçons... C'est donc pour les protéger qu'on veut les isoler ! Les bras m'en tombent !

Cet argumentaire est tout droit sorti de la tête de Michel Fize, sociologue, qui met en cause la mixité, pose la question du retour de l'uniforme, et même, ne trouve rien à redire à la création, aux USA, d'une classe pour jeunes homosexuels, pour leur éviter des violences !

N'était-ce pas ainsi que l'Afrique du sud justifiait moralement la création des bantoustan pendant la politique d'apartheid : isoler les noirs pour les protéger !

Quelle sera la prochaine mesure ? Quelle sera la prochaine population à "protéger" ? Qui faudra-t-il isoler "pour son bien" ?

Que devient notre République ?

Voici un extrait de ce qu'en dit Bariza Khiari, sénatrice socialiste de Paris, dans une tribune du Monde  : "Après avoir affirmé la supériorité du curé sur l'instituteur dans la transmission des valeurs ; après avoir voulu imposer les statistiques ethniques, instrument fort utile pour gommer la question sociale et renvoyer les causes de la délinquance à l'origine ; en donnant maintenant la possibilité de déroger au principe de mixité dans l'éducation, on s'en prend une fois de plus à notre modèle laïque et républicain."

Partager cet article

Repost 0
Published by CDG - dans L'éducation
commenter cet article

commentaires

Véronique Hinsinger 14/06/2008 17:17

Certes je ne suis pas vraiment non plus pour la fin de la mixité... mais je voudrais demander aux lecteurs de ce blog très utile, ce qu'il faudrait faire pour éviter ce qui vient de se passer dans ma classe de 6ème. (J'ai déjà des lunettes et je suis d'ordinaire très attentive à tout ce qui se passe dans ma classe!)Une fillette (des plus candides) a été choquée (on le serait à moins à son âge) par son voisin qui s'est masturbé à côté d'elle en lui demandant de participer à son plaisir! Il avait posé son cartable sur ses genoux pour se cacher de moi.J'écrivais au tableau à ce moment-là, je n'ai rien vu, rien su!J'ai appris "la chose" (!) par les parents qui m'ont demandé un rendez-vous!Et des "activités de ce style" (je ne vous raconte pas tout)  se renouvellent un peu trop souvent depuis 3 ou 4 ans!Quelle serait la solution, alors? Sachant que je n'ai jamais permis qu'un élève gardât son cartable sur les genoux un temps plus long que nécessaire (désormais je l'interdis, évidemment... et je répète régulièrement: Mettez les mains sur les tables! On va me prendre pour un caporal chef et me reprocher mes méthodes militaires!)

LEMOINE 20/05/2008 23:21

Merci Christophe de cet article sur la loi anti-discriminations.J'en ai parlé il y a quelque temps au "grand bûcher", mais pratiquement sans écho.Pour la première fois, les parlementaires ont cassé le principe de la mixité à l'école. Pourtant ce n'est pas si vieux ce beau principe. C'est après 1968 que les filles et les garçons vont se retrouver sur les mêmes bancs de l'école. Et là sans débat dans la population, du seul fait de l'écrasante majorité parlementaire, on casse ce principe indispensable au "vivre ensemble". C'est l'école qui traite les filles comme les garçons, même si tout n'est pas idéal, j'en conviens.Nombreux sont  les professeur-es  conscient-es des inégalités entre femmes et hommes. Nous oeuvrons pour que la mixité et la laïcité vivent dans nos classes.Il suffit d'une personne complexée et sexiste pour que ce travail de fond soit d'un revers de loi balayé.Les intégristes n'attendent que cela pour séparer les garçons des filles et ainsi bien montrer que les femmes sont et doivent rester inférieures aux hommes.C'est terrible !Le thème du forum des droits humains devrait être en 2008 pour son 6ème forum "la laïcité".C'est affreux de se rendre compte que les parlementaires votent des lois qui entaillent nos principes républicains sans que la population très occupée à faire des heures supplémentaires pour gagner plus et ne pas sombrer dans la réflexion sur la société qui se transforme au gré des superEs réformes sarkoziennes. Comme tout bouge au nom de la "modernité", comme les mots n'ont plus le sens qu'on leur connaissait, comme les parlementaires votent ce qu'on leur demande, comme la droite est au pouvoir jusqu'en 2012, comme nous sommes impuissant-es devant tant de démagogie !!!comme je suis malheureuse de toute cette casse sociale et démocratique.Sauf si vous me dites, que nous sommes plusieurs à penser cela et que nous allons mettre en oeuvre une "résistance active".Bien amicalement et féministementMonique Lemoine

Steph / Polyborus Plancus 20/05/2008 22:41

Oui BCT, c'est plutôt bien résumé... :-(

fansolo 20/05/2008 14:38

premier compte rendu filmé de la venue de Sarko à Orléans :www.fansolo.fr

Moonbloggeur 20/05/2008 08:26

BCT, allez, la fatigue n'est qu'un état passagé qui se règle en général par la colère ...

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs