Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 07:36
Il est turc, en France depuis deux ans et demi, mais sans-papiers.

Pourtant, il a été embauché par une agence d'intérim du Loiret pour... construire un centre de rétention !

C'est ce que raconte l'excellent article de Mourad Guichard, publié sur www.libeorleans.fr .

Faouzi Lamdaoui, secrétaire national du Parti socialiste a demandé à Brice Hortefeux de "s'expliquer immédiatement sur l'emploi des étrangers en situation irrégulière sur un chantier public, dans des conditions illégales."

Cet épisode montre à la fois :
- que l'Etat n'est pas regardant sur les conditions de travail chez ses sous-traitants. Le respect de la Loi n'est pas du côté de l'Etat !
- que les sans-papiers - s'il était encore nécessaire de le montrer - sont prêts à tout pour travailler, afin de vivre normalement dans notre pays. Ceux qui les voient en profiteurs en seront encore pour leur frais.

A lire ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie Poppins 28/08/2008 20:11

Ca c'est très fort !

M.Gd 11/08/2008 18:03

Même le Figaro est obligé d'en remettre une couche : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/08/11/01016-20080811ARTFIG00350-des-clandestins-employes-sur-un-centre-de-retention-.phpY'a plus de vraies trèves estivales...

BCT 11/08/2008 14:12

Fansolo, on a rien à dire.

Steph / Polyborus Plancus 11/08/2008 12:29

Si ce n'était pas un sujet si grave, on aurait envie d'en rire...Les chantiers au plus bas prix, voilà un vrai problème. Faire un appel d'offre, c'est bien, mais qui a déjà vu travailler des entreprises du bâtiment sur un chantier public sait qu'il y a de quoi s'inquiéter à de nombreux niveaux.Les boîtes sous-traitent, pour emporter le marché à un prix plus bas que ce qu'elles peuvent assurer. Et la boîte de sous-traitance, elle, utilise les employés les moins chers du marché : les esclaves modernes, les sans-papiers. Aucun droit, juste celui de se tuer au boulot et de se retrouver dans des situations aussi incroyables que celle-ci. Bien entendu, seul un petit nombre de ces employés à pas cher aura les compétences pour que le boulot soit bien fait, et on imagine le résultat final : un bâtiment public qui défie toutes les normes... pour le plus grand mal du secteur du bâtiment, qui se coltine une réputation catastrophique, à tort.Petit sursaut d'humour dans ce monde de brutes :s'ils avaient eu le temps de finir le chantier, j'espère que, comme dans les films, ils auraient eu le temps de prévoir une porte dérobée, un tunnel, ou quelque chose de ce genre, pour qu'une fois détenus, ils aient un moyen de sortir de ce centre de rétention avant d'y mourir, oubliés de tous.

Fansolo 11/08/2008 10:35

Alors là CDG, je dois dire que j'attends avec une certaine impatience les commentaires éclairés de vos principaux lecteurs

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs