Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

2 mai 2006 2 02 /05 /mai /2006 10:15

Relaxés en décembre 2005, les 49 faucheurs volontaires poursuivis pour avoir détruit des essais en plein champ de maïs génétiquement modifié seront de nouveau jugés en appel les 15 et 16 mai à Orléans.

Ce sera, une fois encore, l'occasion pour Orléans d'être la capitale de la contestation anti-OGM.

3 jours de manifestation, rassemblements, rencontres, au Campo Santo.

Vous saurez tout en visitant le site du collectif de soutien aux faucheurs de pithiviers.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MB 06/05/2006 10:24

Cette nécessité de faire des essais de cultures de plants transgéniques en plein champ est totalement scandaleuse. Les études en laboratoires sont amplement suffisantes et aucune étude in situ ne se justifie. D’autant plus que l’on sait très bien que les limites du champ n’empêche pas la dissémination des pollens aux autres cultures. On voudrait nous faire croire qu’à l’image du nuage radioactif de Tchernobyl, le vent s’arrête où nous le décidons et quand nous le décidons, c'est-à-dire à la frontière Française pour Tchernobyl et à la limite du champ pour les OGM. Le second problème vient des multinationales (USA en particuliers) qui commercialisent les semences et qui voient le marché Européen fermé en application du « principe de précaution ». Il est d’autant plus surprenant que nous nous dirigions vers une culture intensive au détriment de la culture extensive sachant que les USA ainsi que l’Europe sont déjà en surproduction. La réalité alimentaire n’est pas le problème pour les pays industrialisés, il ne peut donc s’agir que d’une réalité économique. Les OGM pourraient être une solution pour les pays en voie de développement où les conditions climatiques difficiles pourraient être maîtrisées par des OGM (semences à faible consommation d’eau par exemple) mais malheureusement, ce marché n’est pas intéressant pour les USA car commercialement non rentable.

« En France, des analyses effectuées par le Ministère de l’agriculture en 2003 ont montré qu’un échantillon de semences importées sur cinq contenait des OGM, même si “dans la totalité des cas, le taux de présence fortuite observé est inférieur à 0,3%”. Conduites sur 235 échantillons provenant de 12 pays différents, ces mêmes analyses soulignent que la moitié des lots en provenance des États-Unis (21 sur 47) et la totalité des lots en provenance de Turquie (4 sur 4) contiennent des OGM. La proportion est plus faible pour les lots en provenance du Chili (14 sur 77), d’Afrique du Sud (4 sur 15) et de Hongrie (4 sur 61). Ainsi la présence fortuite du transgène, n’est pas toujours liée à une erreur de gestion de l’agriculteur mais à l’achat de semences contaminées... Etant donné que la France n’est pas autosuffisante en semences et en importe de pays où les cultures transgéniques sont relativement importantes en termes de superficie (Canada, Etats-Unis...), la probabilité de présence fortuite d’OGM est élevée. Ce problème de contamination pose la question du contrôle aux frontières de la qualité et la pureté des semences importées, qui devrait être prise en compte dans le cadre du débat sur la coexistence ».

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs