Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

2 mai 2006 2 02 /05 /mai /2006 15:05

C'est reparti pour une dizaine de jours pendant lesquels, comme le veut la tradition, la moitié des orléanais regarde défiler l'autre moitié. Pour le programme, vous saurez tout sur le site officiel des fêtes johanniques.

Pour le moment, mon avis est un peu mitigé... j'ai entendu des horreurs lors de la remise de l'épée : la présidente du comité (une ex Jeanne d'Arc des années 60) a dit son bonheur de voir réunis les 3 ordres : le clergé, l'armée, et les autorités civiles ! Elle a du oublier ses cours d'histoire de base : les 3 ordres de l'ancien régime (la noblesse, le clergé et le tiers-état) ont été abolis depuis plus de deux siècles, et depuis la nation est une et indivisible ! Le même soir, le patron local de l'armée nous a fait un discours tout aussi réactionnaire. Du coup, je me suis donné le droit de sécher le reste de la soirée.

Lors des cérémonies du 1er mai, un problème de ponctuation nous a permis de savoir que Jeanne d'Arc montait son cheval et son page (lequel des deux ? il va y avoir un jaloux...). Par contre, continuant dans la catholicisation des fêtes de la ville, nous avons eu droit à une série de prières à St Marceau.

Alors, puisque les réacs ultra-cathos veulent rester entre eux, je vais faire un coup de pub pour les contre-fêtes johanniques !

Et avec tout ça, on ne sait toujours pas si MAM a retrouvé son agenda...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MB 08/05/2006 02:06

Quel scandale ces fêtes johanniques. Il est vrai que les conditions climatiques n’étaient vraiment pas favorables. Une fête populaire qui ne peut être vue que par le dixième des spectateurs ! Une fête populaire qui n’a de populaire que le nom. Les seuls bien lotis et qui peuvent voir le spectacle dans son intégralité et dans des conditions optimums sont les invités présents dans les gradins face à la cathédrale. Les évolutions des musiques et drapeaux au niveau du sol ne sont vu que par ces quelques privilégiés. Je me trouvais dans la foule à ce moment là au niveau de l’angle de la cathédrale et du Muséum. Les gens trouvaient scandaleux de ne rien voir. Lorsque les officiels (les élus) sont passés de l’Hôtel Grolot à la cathédrale, Jean Pierre Sueur à fais un petit signe de la main comme à son accoutumé. La réponse du public a été à l’égard des politiques (de même au passage de Grouard) le silence voir même quelques sifflements. Les commentaire autour de moi était du genre « c’est inadmissible de voir les fêtes Johanniques dans de tels conditions » en se référent bien sûr aux privilégiés des tribunes officiels. Observer tout cela avait quelque chose de très drôle. Je ne vous parle même pas des gens amassés dans la rue Jeanne d’arc. A part la moitié supérieure de la cathédrale, on peut vraiment dire qu’ils ne voyaient rien. Le spectacle sur la cathédrale n’a duré qu’une dizaine de minutes. Un écran géant était installé Place de la République mais une panne technique est survenue avant la fin du spectacle. Les gens fuyaient déjà à cause de la pluie au moment où la chanteuse lyrique était en représentation. J’étais bidonné de rire lorsque j’ai entendu le commentaire d’une dame dans la Rue Jeanne d’arc à ce moment là qui disait « ça fait du bien quand ça s’arrête ». Mais elle ne parlait pas de la pluie. Le spectacle a donc été écourté. Ensuite, il y avait des concerts dans Orléans dont 2 en plein air. Celui de la Place de la République avec de la musique Celtique était très sympa (Une centaine de spectateur à 1h00 du mat) et celui place du Martroi (Une cinquantaine de spectateurs à tout casser à 1h00 du mat). La scène avait nécessité 48h00 d’installation et des moyens techniques importants.
En résumé, un spectacle à la cathédrale interrompu par des problèmes techniques (environ 10 à 15 minutes de spectacle visible par la population), des concerts en plein air sans spectateurs, on peut vraiment dire que l’on gaspille l’argent du contribuable. Etant donné les sommes engagées dans ce genre d’évènement, c’est révoltant. A 1h00 du matin, j’ai abdiqué également devant le peu de liesse populaire. On pourra mettre ça sur le dos du mauvais temps, mais je ne crois pas qu’il s’agisse de la seule raison. A chaque fois que je vais à ces fêtes, on ne peut même pas en voir le dixième, les conditions pour les spectateurs sont pitoyables. Il faudrait peut-être plus s’intéresser aux conditions du peuple qu’aux conditions des officiels.
Pour le 8 Mai, je vais me faire un plaisir de déserter Orléans car je sature déjà. Les autres festivités ne seront pas plus visibles pour la population, comme d’habitude dirons nous !
Allez donc aux contre fêtes Johanniques au camping de Saint Jean de la Ruelle, je pense que ce sera plus sympa.

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs