Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 07:52

Pendant longtemps la majorité municipale attendait que l'opposition ait rédigé son texte pour Orléans.mag, afin d'y répondre plus ou moins habilement. Plutot moins que plus, d'ailleurs. Les conseillers en communication ont du dire à not'bon'maire que ça faisait mauvais genre, alors il a changé de tactique : ce mois-ci, la parole est donnée au shériff, Florent Montillot.

Florent Montillot se pose des questions. Incroyable ! Ne vous réjouissez pas trop vite : il ne se pose aucune question sur la politique municipale, mais il râle tout haut, car il trouve anormal que l'opposition s'en pose, elle, des questions, et même qu'elle les pose tout haut.

Dans le domaine de l'urbanisme, la voix de son maître se réjouit de la "transfiguration" du centre ville, bien conscient que la ville travaille là, d'abord, pour satisfaire son électorat. Il nous parle ensuite "de la réalisation ambitieuse" du GPV de La Source, bien conscient là encore que la démolition sans reconstruction de centaines de logements réduira les risques électoraux. Quant aux autres projets urbains cités "Ilot de la Rape, quartier Sonis", chacun pourra voir que le type de logements construits est destiné à une partie de la population dont le vote est moins risqué pour l'équipe en place. Et d'ajouter un argument de poids : la population s'est pressée à l'exposition d'urbanisme ! Il n'a pas du lire les commentaires publiés dans la presse...

Dans le domaine du sport, le shériff est scandalisé par le fait que des opposants se soient exprimés sur la conduite inacceptable de not'bon'maire lors d'un match de l'Entente. Là encore, il aurait du lire la presse : La Rep', aussi bien sur son blog, que dans son édition quotidienne, a montré combien la population avait été choquée par le comportement de notre premier magistrat.

Dans le domaine de la sécurité, le shériff se glorifie des chiffres de la baisse de la délinquance. Hormis le fait qu'il faudra bien qu'un jour nous connaissions les sources précises de ces chiffres, il oublie de dire que si les atteintes aux biens ont en effet baissé, les aggressions sur les personnes ont augmenté : à Orléans, comme dans le reste du pays. La politique sécuritaire, les arrêtés municipaux, la vidéosurveillance, tout cela protège les biens de ceux qui en ont. Mais le citoyen n'est plus protégé en tant que tel: encore plus d'aggressions, encore plus d'insultes, encore plus de menaces ! A force d'utiliser la violence de la répression, en méprisant la prévention, on installe la violence tout court. Sarko en a fait la démonstration, le shériff aussi.

Alors se plaindre que l'opposition dénonce tout cela, c'est plus que pitoyable, et c'est oublier... que nous sommes en démocratie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nagy Bocsa 16/06/2006 21:07

Voyez vous mon cher CDG, je passai par hasard sur Orléans quand je suis tombé sur votre blog. J'avais égaré, une nouvelle fois, Cécilia...

Diantre ! Un doute me prend, ... CDG ... ces initiales me disent quelque chose ... Mais oui! Notre modèle historique, celui ce que l'on arrive même pas à singer grossièrement tellement nous sommes à des lustres de lui, mon équipe et moi ...

Redevenons plus sérieux, quand je parle d'observatoire de la sécurité à Orléans, j'entends bien entendu un observatoire citoyen, réellement indépendant.

Habitant le centre ville je vois des incivilités quotidiennes relative a la circulation et au stationnement. Généralement répétés notamment par des riverains qui savent l'impounité dont ils bénéficient, sans compter les stationnements fréquents de véhicules de la mairie a des endroits ou cela gêne considérablement la circulation et la visibilité, créant ainsi du danger pour la circulation.

Et ce n'est qu'un des aspects. Un vrai travail sur ce sujet permettrait aisément de démonter ce discours démago de modèle sur la sécurité. Des considérations basiques comme celles énoncées plus haut souffrant d'un laxisme si profond, il y a certainement de quoi faire. Quelqu'un s'est il intéressé à ce sujet ?

Nagy Bocsa 10/06/2006 21:45

Et pendant ce temps là, la police municipale qui devrait plutot porter le nom de police électorale, n'agit aucunement face a des actes inciviques répétés : le stationnement anarchique en centre ville n'est quasiment pas sanctionné, les voitures sont légions à occuper les trottoirs forçant les piétons, les fauteuils roulants et les personnes handicapées à emprunter la chaussée a leurs risques et périls, particulièrement sur les quais où le trafic est important.
S'attaquer a la crotte de chien rapporterait il plus électoralement que de toucher aux voitures ? Du coup, c'est le laisser faire généralisé. C'est ça le laboratoire de la sécurité de l'UMP ? On laisse faire et l'on encourage l'incivisme sur des questions aussi basiques pour lesquelles il serait simple d'agir efficacement ? Vivement la création d'un blog "observatoire de la sécurité à Orléans" qui vienne démonter point par point cette fumeuse vélléité. Messieurs Grouard et Montillot, votre produit de tête de gondole est avarié

CDG 11/06/2006 08:32

Monsieur de Nagy Bocsa, vous êtes démasqué !Je savais que le ministre-de-l'intérieur-et-de-plein-d'autres-choses avait une petite dent contre les polices municipales, mais de là à ce qu'il vienne sur mon blog... je suis honoré !
Pour ce qui est de l'observatoire de la sécurité à Orléans, il n'est pas prêt de voir le jour: le 1er flic de France se mord encore les doigts d'avoir créer l'observatoire nationale, alors son élève orléanais n'est pas prêt de le faire ! Ou alors il serait encore moins indépendant !

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs