Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

15 octobre 2006 7 15 /10 /octobre /2006 19:51

Imaginez, ça aurait pu être une tong marquée UMP sautillant sur la plage... c'est en fait le maire d'Orléans !

Orléans.mag nous prévient dès la première page : "Serge Grouard, maire d'Orléans, rebondit sur l'actualité au fil des pages du magazine municipal."

Et comme à la mairie, on tient toujours ses promesses, on voit le remplaçant de la tong, rebondir, rebondir, rebondir... et ça laisse une trace à chaque fois : sa trombine !

C'est fou comme ça peut rebondir un maire ! page 8, page 10, page 12, page 14, puis un grand bond vers la page 19, puis un bond encore plus grand vers la double page 24-25 où il laisse sa trace 4 fois ! puis page 28, page 35, on sent l'essoufflement... Mais ça fait quand même 11 fois la photo du maire...

Ce qui est nouveau, c'est que le maire bondissant est le seul à parler dans ce journal : plus de chronique de la majorité, plus de chronique de l'opposition ! Pourquoi donc ? La loi prévoit bien une restriction à l'expression des groupes politiques dans les journaux des collectivités, mais seulement dans les 6 mois qui précèdent les élections dans cette collectivité... Or l'élection municipale n'est pas dans 6 mois !

Si c'est juste un moyen pour que l'opposition ne s'exprime pas, je crois qu'en plus d'être illégal, c'est râté !

illustration CDG, réalisée avec trucage (si, si...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fansolo 23/10/2006 09:46

Comme ils disent sur un autre blog ;-) :
ORLEANS 1815, LA RESTAURATION SE POURSUIT !

Mathieu 21/10/2006 13:20

Oui mais vois tu là, Christophe tu ne réponds pas à ma question ^^

Tu essaies de m'emmener sur un autre sujet.

CDG 22/10/2006 06:51

Mathieu,
Relis la totalité de notre échange sur ce sujet : Jean-Pierre Sueur n'a jamais pu supprimer une tribune de l'opposition puisque personne n'avait pas institué l'obligation de publier ce genre de tribune dans les journaux municipaux.
La gauche a institué cette obligation en 2002 afin d'étendre l'espace démocratique, et ne pas respecter cette loi, c'est réduire cet espace. Si tu veux dire que dans le dernier journal municipal on en revient à la situation d'avant 2002, avoue que ça n'est pas glorieux et que c'est pour le moins une régression démocratique : soit on souhaite que la démocratie progresse, soit on ne le souhaite pas. Moi j'ai fait mon choix !

Mathieu 20/10/2006 22:43

Oui enfin, il n'y aurait pas cette loi, tu dirai que c'est aussi anti-démocratique.

Par contre, tu vois, faire ça en fin de mandat, en utilisant les mêmes méthodes juste avant j'y crois moyen. Et il faut voir aussi qu'il y a beaucoup de mairies dont Orleans, qui sont passées à droite en 2001.
Donc pour se faire entendre, la gauche a obligé les mairies à ouvrir leurs pages à l'ensemble des groupes politiques des conseils municipaux.

Est ce pour renforcer la démocratie ou par interet ? Telle est la question !

CDG 21/10/2006 06:07

Mathieu,
Je peux te l'affirmer : ça n'est pas pour renforcer la démocratie que Serge Grouard a supprimé la tribune de l'opposition, ça c'est sur !
Et la question que tu poses se pose en effet sur beaucoup de choses... regarde les textes de lois qu'essaye de faire passer la droite, les cadeaux aux uns et aux autres...
Rien qu'à Orléans, alors que peu de rues des quartiers périphériques avaient été entretenues, beaucoup vont se retrouver avec un goudron tout neuf juste avant les élections !
On joue au plus démocrate ?

Mathieu 19/10/2006 16:15

Salut Christophe,

Cela faisait longtemps que je n'avais pas posté.

J'aimerai répondre sur un point qui m'a un petit peu surpris :

"- A l'époque de Jean-Pierre Sueur, il n'en était pas ainsi puisque la loi qui a rendu obligatoire un espace d'expression des groupes politiques n'était pas encore en place: elle le fut à la fin du gouvernement de Lionel Jospin."

Si je comprends bien, Jean Pierre Sueur a fait la même chose que Serge Grouard actuellement, mais en son temps, Jean Pierre Sueur avait le droit, puisque la loi fut mise en place à la fin du gouvernement Jospin.
Donc tu penses que ce qu'a fait M. Grouard est contre la démocratie alors que Jean Pierre Sueur a fait exactement la même chose !

J'en conclus donc que tu ne critiques pas les actes mais seulement la légalité de ceux-ci.

CDG 20/10/2006 06:31

En effet Mathieu, à l'époque de Jean-Pierre Sueur, la loi n'imposait pas d'espace réservé pour les différents groupes des conseils municipaux (la loi est du 27 février 2002).
Mais tu remarqueras que ça n'est pas la droite qui a institué cela : c'est la gauche... par contre c'est la droite qui en décide la non-application en ce moment à Orléans.
La démocratie a progressé par cette mesure, et revenir en arrière, c'est faire régresser la démocratie; tout simplement.

Benoit 19/10/2006 10:02

Etre au sommet justifie donc pour vous la critique, c'est un peu léger.
Etre au sommet met dans une situation de visibilité et donc expose aux critiques. Mais que vous indiquiez que vous critiquez parce qu'ils sont au sommet et que vous n'avez pas voté pour eux mointre un biais évident.

CDG 20/10/2006 06:21

Serge Grouard serait donc au sommet... au sommet de quoi ?
En tout cas, pas au sommet des députés actifs, ni des maires dont l'action restera dans l'histoire d'Orléans !
Et comme je suis dans ma journée citation, allons y : "La critique peut être désagréable, mais elle est nécessaire. Elle est comme la douleur pour le corps humain : elle attire l'attention sur ce qui ne va pas" (Winston Churchill, qui n'était pas un vilain gauchiste...)

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs