Images Aléatoires

Recherche

Ce sont les journalistes qui vont être contents : je reproduis ici l'excellent article de Ian Hamel publié dans "Le Matin", quotidien suisse, dont les références ont été communiquées ici par Miguel (merci à lui !). Je n'ai même pas besoin de commenter...

Mainmise sur la presse tricolore
 
LIAISON DANGEREUSE Depuis 2002, Nicolas Sarkozy a placé des hommes à lui dans presque toutes les rédactions parisiennes, dans la presse écrite comme dans la presse audiovisuelle
 
PARIS - IAN HAMEL
27 janvier 2007 
  
Les Français ne connaissent pas la société audiovisuelle ETC (Etudes, techniques et communication). Pourtant, ils ne cessent de voir ses productions à la télévision. C'est cette entreprise, appartenant à l'UMP, le parti de Nicolas Sarkozy, qui filme le candidat Nicolas Sarkozy et qui ensuite vend (ou plus souvent donne) ses reportages aux chaînes de télévision françaises. «Le plus grave, ce n'est pas que Sarkozy organise ses propres reportages, mais que les télévisions acceptent ce procédé car il leur fait économiser de l'argent», proteste un journaliste parisien sous couvert d'anonymat.

Pourquoi se gêner? La société ETC jouit d'une excellente réputation professionnelle, elle offre des images parfaitement maîtrisées, avec des caméras face à la tribune, sur les côtés, et survolant la foule. Nicolas Sarkozy a même organisé le retour de Cécilia, son épouse, au domicile conjugal. Son photographe a pris soin de prendre les clichés à distance afin de faire croire qu'il s'agissait de photos volées par un paparazzi... Rien d'étonnant à cela. Comme le rappelle Frédéric Charpier dans son livre «Nicolas Sarkozy. Enquête sur un homme de pouvoir» (1), l'actuel ministre de l'Intérieur avait imaginé un temps devenir journaliste.

Les journalistes au pain sec
Maire de Neuilly, dans la région parisienne, et président des Hauts-de-Seine, le département le plus riche de France, Nicolas Sarkozy courtise de longue date les patrons de presse, qui sont souvent ses administrés, comme autrefois Robert Hersant, propriétaire du Figaro et de 30% de la presse française, et aujourd'hui Martin Bouygues, le patron de TF1, dont le journal télévisé est regardé par 8 millions de personnes. «Il est non seulement l'ami des patrons de presse, mais il est aussi l'ami des rédacteurs en chef et des chefs des services politiques qu'il appelle tout le temps au téléphone. Sarkozy s'est aussi constitué une cour de sans-grade qui espionnent pour lui à l'intérieur des rédactions, recevant en compensation des informations exclusives ou des promesses de promotion», raconte un enquêteur connu de la presse parisienne.

Le climat est devenu tellement étouffant que ce journaliste demande non seulement que son nom n'apparaisse pas, mais que son journal ne soit pas mentionné non plus. «Je suis contraint de me méfier de mes propres collègues», déplore-t-il. Ministre de l'Intérieur, à la tête de deux services secrets, la DST et les Renseignements généraux (RG), Nicolas Sarkozy est un homme tout-puissant. Alors que ses «amis» journalistes sont abreuvés de scoops sur la délinquance ou sur le terrorisme, les autres rédacteurs se retrouvent au pain sec: les policiers ne leur parlent plus. Pire, ils découvrent que les Renseignements généraux ne font pas seulement des enquêtes sur les collaborateurs de Ségolène Royal, la candidate socialiste, comme Bruno Rebelle, ancien directeur de Greenpeace. Mais qu'à l'occasion, ils s'intéressent aussi à la vie privée des rédacteurs un peu trop à gauche. «Un proche de Sarkozy vous appelle au téléphone et lâche le nom de votre maîtresse, menaçant de le faire savoir à votre épouse si vous ne devenez pas davantage conciliant avec le candidat de l'UMP», s'étrangle un journaliste du Figaro. Un proche de Sarkozy que Karl Laské, journaliste à Libération appelle carrément «le lanceur de boules puantes».

Le livre à charge intitulé «Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus» (2), écrit par plusieurs journalistes parisiens sous le pseudonyme de Victor Noir, s'est vendu à plus de 25 000 exemplaires. Il est réédité en livre de poche.

Sarkozy propulse les ventes
«On montre du doigt le magazine Le Point pour ses 10 couvertures consacrées à Nicolas Sarkozy ces derniers mois. Le problème, c'est que ces 10 couvertures ont bien vendu. Les journalistes qui ne sont pas sarkozystes ne peuvent pas reprocher ce choix journalistique à leur direction», souligne François Malye, président de la Société des rédacteurs du Point.

(1) Frédéric Charpier, «Nicolas Sarkozy. Enquête sur un homme de pouvoir», Editions Presses de la Cité, 304 pages

(2) Victor Noir, «Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus», Editions Denoël, 306 pages 

Jeudi 1 février 2007 4 01 /02 /Fév /2007 06:45
- Publié dans : Les médias
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Quelle société de con sot mateur !

Commentaire n°1 posté par selfin le 01/02/2007 à 07h40
Les français sont-ils bêtes à ce point pour se faire trainer vers des sentiers nauséabond au relent de Jean-edern Hallier de bas étage ?
Non, et pour l\\\'instant Sarko monte, pis encore, l\\\'acharnement à tort ou à raison contre lui le sert.
Ses idées, il les exprime à chaque intervention télévisuel et les français ne retiennent que cela. Les broutilles complots,RG,fuites, ils s\\\'en moquent.
Quand aux journalistes qui parlent sous couvert d\\\'anonymat ,qu\\\'ils se taisent.C\\\'est un comble de se dire journaliste et de dénoncé des faits graves de manière anonyme .. qu\\\'ils changent de métier ne serait-ce que par respect pour ceux risquent leurs vie quotidiennement pour nous informer.

Commentaire n°2 posté par fo0 le 01/02/2007 à 13h10

@fo0


Oui, et puis Sarkozy devrait faire de même : passer du métier de ministre de l'intérieur à candidat.

Commentaire n°3 posté par Miguel le 01/02/2007 à 13h39

Dans ce livre cite-t-on des noms de journalistes qui seraient "placés" par Sarkozy, ou de journalistes qui trouvent la situation intolérable, ou se contente-t-on, prudemment  de "déclarations" anonymes et d'allusions à certaines personnes que l'on ne désignerait pas....


Autrement dit, y a-t-il des éléments vérifiables, ce qui serait effectivement interessant,  ou en reste t-on à l'allusion?......

Commentaire n°4 posté par marc d HERE le 02/02/2007 à 09h33

http://toutsaufsarko.over-blog.fr/

Je vous invite à lire mon blog et à laisser vos commentaires, tous les points de vue sont bons à prendre !!!

Merci

Commentaire n°5 posté par -rêveur- le 19/04/2007 à 12h11

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a  7  personne(s) sur monorleans.com

Mes videos

Orléansphère

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recommander

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés