Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 18:00

Nicolas Sarkozy propose " que ceux qui veulent gagner plus puissent travailler plus, en faisant des heures supplémentaires "

En droit français, ce sont les employeurs qui décident seuls de recourir aux heures supplémentaires.

Ils le font s'ils l'estiment nécessaire aux besoins de l'entreprise. Si le salarié refuse, il s'expose à un licenciement pour faute grave, sans préavis ni indemnité. Le salarié ne choisit donc rien du tout.

Un salarié sur trois fait aujourd'hui des heures supplémentaires et la moyenne des heures supplémentaires effectuées par ce tiers des salariés plafonne à 55 par an.

Rappelons que deux lois sur le temps de travail ont été votées depuis 2002, pour augmenter de 130 à 180 puis à 220 heures le contingent annuel d'heures supplémentaires par salarié, et pour baisser de 25 % à 10 % la majoration des quatre premières heures supplémentaires. Cela n'a rien changé au nombre total d'heures supplémentaires effectuées chaque année, faute de croissance et d'activité économique.

Nicolas Sarkozy s'est également engagé à demander aux partenaires sociaux de faire en sorte que les salariés puissent choisir de faire des heures supplémentaires ou de ne pas en faire, mais comment concrètement garantir ce choix ?

Veut-il transférer aux salariés la maîtrise de leur temps de travail et créer le temps choisi ?

Veut-il désormais permettre aux salariés de refuser de faire les heures supplémentaires nécessaires à la bonne marche de l'entreprise ? Comment concilier une telle évolution avec les besoins des entreprises ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fansolo 11/02/2007 08:49

Je crois surtout que sur ce thème -comme tant d'autres- Sarko sort des phrases creuses sans attendre de son auditoire qu'il puisse réfléchir à ce que ça recouvre...
"Réfléchir, c'est commencer à désobéir"

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs