Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 21:19

Nouvelle étape de notre promenade le long du tram, entre les stations République et De Gaulle (avec un D majuscule, c'est du flamand !)

Ils appellent ça des cariatides... des femmes qui tiennent un balcon sur leur tête !

Et pourquoi pas des éléphanteaux qui tiendraient un blog pendant qu'on y est !

 On passe très souvent devant ce genre d'endroit à Orléans : un immeuble d'architecture classique, fin 19ème, et hop un immeuble beaucoup plus moderne dont on trouve la photocopie dans beaucoup de rues du centre ville...
 ...comme ici, place du Martroi. Tous ces immeubles datent de "la reconstruction". Orléans a été plusieurs fois bombardé et incendié pendant la deuxième guerre mondiale, et tout son centre en a été bouleversé.
 Encore des cariatides ! sur un des immeubles les plus connus d'Orléans, à l'angle des rues de la République et Bannier. "La rotonde" abritait auparavant un café. Mais comme l'autre immeuble du bas de la rue de la Rep', ces deux anciens cafés se sont transformés en boutiques de chaussures...
Le piédestal de la statue de Jeanne d'Arc est ornée de scènes racontant la vie de la Pucelle... A y regarder de plus près on s'aperçoit que les chevaux n'ont plus de pattes, Jeanne, plus de bras...
 C'est pourquoi les bas-reliefs du bas ont été remplacés par des moulages en résine. Des abrutis continuent à en casser des morceaux (en souvenir ?) mais au moins, les moulages peuvent être refaits...
 Nous ne sommes pas dans une église, mais sous la place du Martroi. L'arc en maçonnerie est la partie extérieure des fortifications d'Orléans sur laquelle venait s'appuyer le pont-levis de la porte Bannier. Cet ensemble très impressionnant a été découvert lors des travaux de la place du Martroi et est visible depuis le parking souterrain.
 En resortant du parking, le vendredi, on peut découvrire l'agréable marché aux papiers : livres, cartes postales, gravures. Et il faut en profiter car c'est le seul marché hebdomadaire de l'hyper-centre !

 Après avoir quitté la place du Martroi, depuis le bas de la rue des minimes, on aperçoit cette étrange église. Là encore, la guerre est passée par là. Ce bâtiment qui, depuis le début du 20ème siècle abrite les archives départementales a été entièrement détruit par le feu... avec les archives qu'il contenait !

N'hésitez pas à le contourner par le nord, et vous verrez l'ancien cloitre du couvent des minimes.

 Nous sommes arrivés à la station De Gaulle.

Les affiches pour l'enquête d'utilité publique Cleo ont été accrochées là... au gros scotch !

photos CDG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fansolo 22/03/2007 12:53

Bon ben on dirait que je suis le seul à venir commenter vos élucubrations architecturales, Cher CDG,
Mourad, ça le laisse sans voix...

fansolo 20/03/2007 11:31

J'ai écris "à méditer" mais c'était "à m'éditer", en fait !
C'est quoi tous ces espaces entre mes paragraphes, CDG ? On va croire que je brasse de l'air comme les éoliennes beauceronnes ou pire, comme les centristes... (attaques gratuites, niark nark !!!)

fansolo 20/03/2007 11:28

J'adore ! Bravo CDG ! Quand on aura repris la mairie, je vous vois bien maire-adjoint (ou adjoint au maire) chargé du tourisme et du patrimoine ;-)

Quelques remarques fansolesques...

« "La rotonde" abritait auparavant un café. Mais comme l'autre immeuble du bas de la rue de
la Rep',
ces deux anciens cafés se sont transformés en boutiques de chaussures... »
 


 

Ben ça prouve qu’à Orléans, on connait diverses façons de prendre son pied…
 

Ceci dit, il y avait aussi non loin un « pac-man » qui proposait de délicieux chaussons et qui est aussi remplacé par une boutique « djeuns » qui vend des baskets… Décidemment…
 


 

« de scènes racontant la vie de
la Pucelle... A
y regarder de plus près on s'aperçoit que les chevaux n'ont plus de pattes, Jeanne, plus de bras... »
 

Ah ben Jeanne n’est pucelle qu’on croyait… Faudrait en parler à Cumond, mais ma tête est malade…
 


 

« C'est pourquoi les bas-reliefs du bas (…) »
 

CDG, au fait, comment appelle-t-on les bas reliefs du haut ?
 


 

 

« on peut découvrire l'agréable marché aux papiers : livres, cartes postales, gravures. Et il faut en profiter car c'est le seul marché hebdomadaire de l'hyper-centre ! »
 

Ah ça c’est sûr qu’il faut en profiter ! Il n’y a qu’à Orléans que l’hyper-centre n’a pas peur de montrer ses vieux papiers (les discours de Bayrou quand il était ministre de l’Education Nationale, par exemple…)

Tout un symbole : l'hyper-centre n'est ni de gauche, ni de droite mais il abrite un marché... conservateur !!!
A méditer...

;-)

greg 20/03/2007 10:46

Tres jolie promenade.

BCT 20/03/2007 10:10

Cléo....qu'est-ce que c'est ??? Ce n'est pas le tortillard proposé par l'AgglO ?

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs