Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 07:02

La droite au pouvoir, 5 années perdues dans la lutte contre le chômage !

Entre Juin 1997 et mai 2002, le nombre de chômeurs avaient été ramené de 3 137 500 à 2 242 700.
Depuis juin 2002, il s'est simplement stabilisé puisqu'il atteint 2 093 200 en janvier 2007.

Le chômage des jeunes en hausse : 46000 chômeurs de plus soit une hausse de 15%.

Le chômage de longue durée stagne : 648 723 en janvier 2007 contre 630 604 en mai 2002 soit une hausse de 3%.Le taux de chômage d'une durée de 2 à 3 ans augmente lui de 7%.

Et si les chiffres ne suffisaient pas, nous avons le droit à une polémique sur les statistiques !

Quelle que soit la majorité, les statistiques du chômage sont sujettes à caution, puisqu'elles émanent du gouvernement. C'est pourquoi l'INSEE publie une fois par an une enquête indépendante visant à corriger les statistiques gouvernementales en fonction des évolutions de la population active et de la réalité des emplois créés.

Pour la 1ère fois cette année, le gouvernement a expressément demandé le report de la publication de l'enquête de l'INSEE à l'automne, après les élections ! Or, selon les experts de l'INSEE, le taux de chômage au sens du BIT (Bureau International du Travail) se situerait à 9,5% et non pas à 8,6% comme l'affirme le gouvernement !

Voici comment Ségolène Royal propose de gagner la bataille de l'emploi :

Elle veut sécuriser le parcours des jeunes créateurs d'entreprises en généralisant les ateliers de la création, mesure qui existe déjà dans certaines régions et qui connait un succès indéniable.

Elle propose la création d'une allocation d'autonomie pour les jeunes sous condition de ressources avec un contrat pour faciliter les études et l'entrée dans la vie active.

Le pacte présidentiel propose la création d'un droit au premier emploi, pour qu'aucun jeune ne reste au chômage plus de 6 mois : il aura alors accès automatiquement à une formation, un emploi aidé, ou un tutorat rémunéré.

Certaines régions de gauche ont créé depuis 2004, les empois-tremplins : Cap'asso Centre, en région Centre. Cette mesure sera généralisée et permettra la création de 500 000 emplois.

Chaque jeune pourra, sur présentation d'un projet personnel ou professionnel, obtenir un prêt de 10000 euros à taux zéro.

Un vrai "Service public de l'orientation" sera créé, et des moyens lui seront donnés, afin que les jeunes ne subissent plus l'orientation, et qu'ils soient informés sur les débouchés de chaque filière.

Un revenu de solidarité active (RSA) sera mis en place pour que les bénéficiaires de minima sociaux qui accepteront un emploi voient leurs ressources augmenter d'un tiers.

Pour les salariés menacés de licenciement, la qualification et la capacité de revenir à l'emploi seront renforcées par deux mesures : la validation des acquis de l'expérience, qui sera systématiquement proposée, et un droit à la formation et à la reconversion dont la durée sera inversement proportionnelle à la durée des études initiales.

Ségolène Royal propose en outre la création d'une Sécurité sociale professionnelle, garantie par l'Etat: chaque personne privée d'emploi se verra proposer un contrat de droits et devoirs qui comportera une rémunération (90% du dernier salaire net, pendant un an), une formation qualifiante, et une aide personnalisée à la recherche d'emploi. L'ensemble de cette prestation étant gérée par un service public de l'emploi rénové.

Le pacte présidentiel propose enfin la création de nouvelles filières d'emploi : Il est urgent d'anticiper l'épuisement du pétrole en soutenant massivement les énergies renouvelables pour atteindre 20% de la consommation d'ici 13 ans, ce qui permettra de créer 70000 emplois. La généralisation de l'isolation et les économies d'énergie dans le logement permettront de créer 80000 emplois.

Enfin, la création des emplois-parents, la généralisation des écoles des parents et des consultations de médiation familiale pour aider les parents en difficultés viendront conforter ce dispositif.

Et le financement ?

Voici le coût de chaque mesure pour la bataille de l'emploi:
- 500000 emplois tremplins : 4,5 milliards d'euros
- Revenu de solidarité active : 3 Md€
- Allocation d'autonomie pour les jeunes : 2,1 Md€
- Droit à la formation et la reconversion : 2 Md€
- Sécurité sociale professionnelle : 2 Md€

Le pacte présidentiel se réalisera dans un cadre économique très strict :
- La dette publique sera diminuée en passant de 64,6% à 60%, ce qui fera baisser le coût de la dette.
- Le taux des prélèvements obligatoires sera stabilisé à 44%.
- L'inflation sera maintenue à 1,8% et la croissance portée à 2,5% par la relance de l'emploi.
- La dépense publique n'augmentera pas plus vite que l'inflation (1,8%).

D'un coût brut de 50 milliards d'euros, le pacte présidentiel sera compensé partiellement par des économies et des redéploiements pour un montant de 15 milliards d'euros, soit 1,26% de la dépense publique. Il faut se souvenir que le gouvernement Jospin avait baissé la dépense publique de 2% alors que l'actuelle majorité UMP-UDF l'a augmenté de 2% !

Cette économie sera due pour moitié par une amélioration de l'efficacité de la puissance publique, et pour l'autre moitié par un redéploiement des aides aux entreprises.

- Les lois organiques sur le budget de l'Etat et sur celui de la sécurité sociale s'appliqueront intégralement et permettront une plus grande efficacité.
- La clarification des compétences des collectivités locales, dans le cadre de la rénovation de la décentralisation, pour éviter les déperditions dues aux financements croisés, permettra là aussi une meilleure utilisation de l'argent public.
- 5 milliards seront économisés en supprimant les effets d'aubaines de certaines subventions aux entreprises.
- la réforme de la formation professionnelle permettra des économies de 2 milliards d'euros.

photo: parti socialiste 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Matthieu 07/04/2007 00:08

La gauche crée plus d'emplois du secteur privé, à croissance égale
http://travail-chomage.site.voila.fr/emploi/5ans_emploi_prive.htm
Au cours des années 2001-2005, l'emploi du secteur privé a progressé sous un gouvernement de gauche et a stagné sous les gouvernements de droite, pour une croissance équivalente du PIB.
Mais la croissance ne crée pas nécessairement des emplois, c'est souvent le contraire
http://travail-chomage.site.voila.fr/emploi/croissance_emploi.htm
C'est bien l'un des mythes qui entourent la question de l'emploi
http://travail-chomage.site.voila.fr/ancien/mythes.htm
L'explication principale est ici
http://travail-chomage.site.voila.fr/produc/gain_productiv.htm
dans les gains de productivité du travail et la durée du travail.

jeune-centriste 27/03/2007 11:56

Pour l'accès automatique à l'emploi, je dis que ce serait bien mais irréalisable... A moins de créer des dizaines de milliers de postes de fonctionnaires, ce qui aurait un coup plus important que celui annoncé... Quant à contraindre les entreprises à créer des emplois, j'en ris d'avance... Vive les délocalisation...Je pense que le meilleur moyen de créer de l'emploi reste la professionnalisation des filières, y compris universitaires... A commencer par la professionnalisation des profs, qui gagneraient peut être à faire des stages en entreprises pour en connaitre la réalité (oula ! je vais me faire lyncher !)
Pour l'allocation d'autonomie, OK. Par contre, il faut quand même tenir compte des ressources fournies par les parents... Je n'aurais pas jugé décent de toucher de l'argent de l'état en plus de ce que mes parents me donnaient, même si je n'avais alors aucun revenu lié à un travail.... Donc il faut bien intégrer les ressources offertes dans l'évaluation des ressources des jeunes...
Pour le prêt de 10k€, j'attends de savoir pour qui et pour quoi... Moi, je préfèrerais un service de garantie de l'état sur les prêts bancaires accordés aux personnes qui créeraient une entreprise, ou une association....
Le service public d'orientation, je suis contre. Des conseillers d'orientation existent, alors commençons par leur donner les moyens de faire leur travail... Et en dehors de l'école, je pense que ça relève des fonctions de l'ANPE...
Le RSA, je suis pour... Il est logique de gagner plus en travaillant qu'en restant chez soi... Mais pas seulement pour les minimas sociaux... Une personne très qualifiée qui gagne très bien sa vie peut se retrouver avec un chomage de 6000€ par mois... Il ne va pas forcément accepter d'aller travailler pour 4000€ par mois... Il faut là aussi que l'état complète la rémunération à hauteur plus élevée que le chomage touché, et cela de façon dégressive mais de façon à ce que la rémunération reste toujours au dessus de ce que le chomage aurait permis de toucher...
Voila, jm, j'espère que ça répond à vos questions. A noter que certains points sont défendus par F. Bayrou et que sur d'autres, ce ne sont que des opinions personnelles. Pour plus d'infos sur le positionnement de Bayrou, vous avez son site internet....

jm 27/03/2007 10:56

Mais sinon jeune-centriste sur le file de CE billet et face aux proposition de madame royale, que proposez-vous concrétement comme mesure ? Etes-vous plus ou moins en accord avec mon billet répondant à CDG ?Ou pratiquez vous le flaming digne des newsgroups (je suis gentils j'aurai pus dire Skyblog :p) ?Bref vous n'êtes plus dans l'oppposition là ? Essayez donc un minimum de convaincre les quelques lecteurs indécis .....

jeune-centriste 27/03/2007 07:31

Miguel,
Je suis gréablement surpris de voir que vous connaissez le concept de décroissance durable, etc....
Alors pour répondre à vos questions :
- j'apprécie beaucoup Barre pour beaucoup de raisons, ce qui n'empêche pas mon désaccord sur certains aspects,
- je n'ai pas de positionnement tranché quant au choix entre une croissance très modérée ou une décroissance durable... Je voudrais par contre que les actions prévues par les candidats soient en concordance avec leurs hypothèses de croissance... Prétendre aujourd'hui :1) résoudre le problème de la croissance 2) uniquement par l'emploi 3) en oubliant que ce sont les entreprises qui décident de leurs besoins, 4) et que ce n'est pas en augmentant le nb de fonctionnaires que l'on va nécessairement augmenter la productivité, c'est pour moi tout au moins de l'incompétence et peut être de la malhonnêteté intellectuelle, car la croissance est le résultat d'une somme de facteurs.
- vous pouvez m'appeler comme vous le souhaitez... Mais évitez quand même Ségolène (ben oui, qui vous dit que je suis un homme ?), Nicolas, ou encore plus José, Arlette, Jean-Marie, etc....

Lillois 27/03/2007 02:58

Bonsoir Miguel,J'espère que tu ne penses pas à moi( suite à mes posts parlant de mon athéisme et de mes convictions), en associant cathos et faux-culs!la lecture de vos précédents écrits me rassure, et tu as raison (cela n'engage que moi) de trouver qu'un pseudo comme "jeune conducteur occasionnel de tracteur" est énervant.Cependant, le mien (Lillois) n'est pas brillant non plus.Pour poursuivre dans les contrepèteries pratiquées régulièrement sur le blog de Fansolo, ce sera désormais "net en feu" (sur les blog de CDG, de Fansolo, et le "petit mutin" tant qu'il nous fera le plaisir de nous accueillir...)Bonne nuit à tous.

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs