Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 07:26

Bayrou, ni de droite, ni de gauche, mon oeil ! Tel est le titre d'un tract du Mouvement des Jeunes Socialistes.

Le candidat "antisystème", porte-parole des "petits", est en fait un représentant des notables. Ses réseaux, ses soutiens, ses alliés sont à droite.

Comme Sarkozy, il partage le bilan de la droite !

Bayrou tente de se faire passer pour un homme neuf, comme Sarkozy, un homme qui appartient à l'avenir et auquel l'avenir appartient. Mais l'ancien ministre de Balladure et de Juppé a aussi un passé et un bilan.

- Depuis 2002, le groupe UDF a régulièrement soutenu les gouvernements dirigés par l'UMP et son ancien lieutenant Gilles de Robien est aujourd'hui ministre de l'Education dans le gouvernement Villepin.
- François Bayrou a attaché son nom à des projets de loi emblématiques de la droite. Par exemple, il a voté fin 2005 la prolongation de l'état d'urgence voulue par Nicolas Sarkozy. Pendant 4 ans, il a tout voté avec l'UMP, avant d'entrer en dissidence avec une fraction de son groupe suffisamment réduite pour que toutes les lois passent quand même.
- Sa posture d'opposant est récente. De toute sa carrière politique, il n'a voté qu'une seule motion de censure contre un gouvernement de droite, celle que le PS a déposée le 16 mai 2006 à l'issue de la crise du CPE. Et encore : sur les 30 députés que compte son groupe parlementaire, seuls 10 l'ont suivi, et la censure n'était pas une consigne du groupe UDF !

Bayrou, c'est la France des notables et de l'immobilisme !

- Candidat autoproclamé des "petits", François Bayrou est en fait le représentant de la France des notables. Ses électeurs représentent une bourgeoisie protégée des évolutions du pays réel, qui ne s'intéresse que de très loinaux préoccupations des salariés.
- Son seul bilan ministériel le dit assez : après avoir tenté de remettre en cause la laïcité et amené des centaines de milliers de manifestants dans les rues, Bayrou a été le ministre de l'immobilisme. Pour s'assurer la docilité du monde enseignant, il a choisi de ne rien faire et a, du coup, laissé se dégrader les métiers.
- Aujourd'hui encore, ses propositions pour l'école et les enseignants sont quasimment vides. Son discours se réduit à dire "je suis des votres". C'est un peu facile ! Et le ministre actuel, Gilles de Robien, montre bien par ses mesures la réalité du projet UDF pour l'école : non pas s'engager vers l'avenir, mais revenir en arrière et laisser se dégrader la condition d'enseignant.

La stratégie de Bayrou n'est pas de créer une alternative, mais de peser au sein de la droite

- Dans la quasi totalité des départements et des régions, les élus UDF votent à droite, et même s'allient à l'UMP pour former des majorités. Regardez à Orléans, où l'UDF est l'alliée de l'UMP et même du MPF de de Villiers ! Regardez au Conseil général du Loiret, ou c'est la même chose !
- Le souci de Bayrou n'est pas de créer une alternative, mais de peser au sein de la droite. Son seul intérêt est de peser le plus lourd possible dans les négociations avec l'UMP pour les législatives, les municipales, et pour son propre avenir ministériel.

Voter Bayrou, c'est faire le jeu de cette stratégie.

Bayrou vote à droite, Bayrou gouverne à droite, Bayrou s'allie à la droite !

Voter Bayrou, c'est donner sa voix à la droite !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Miguel 27/03/2007 20:09

@Lionel : Je suis comme toi, je n'ai pas de réponse. Le problème est de savoir qui de Sarkozy, de Bayrou, de Le Pen ou de Royal défendra le mieux les intérêts des SDF. Faut-il se fier à la personalité des candidats, aux promesses ou aux actions passées de leurs formations politiques envers les mal logés... 
@Mathieu: faut pas te sentir visé, il n'y a pas d'apprentis fachos à l'UMP, ça se saurait :-) 

lionel 27/03/2007 16:46

Miguel > Effectivemment, on fait comment ? Car si le parti Socialiste qui a la force de frappe médiatique que nous savons ne porte pas ces thèmes pendant la campagne, personne le fera. D'ailleurs personne le fait ... même pas le PS

Horza 27/03/2007 15:45

Démagogie , démagogie... désinformations...
JRS,  je trouve fort de café ce que vous écrivez. 
La remarque que je vous ai fait en message privé concernait le slogan de votre blog et non la présence du drapeau français...

JRS 27/03/2007 13:52


Ségolène Royal courre après Nicolas Sarkozy qui courre après Jean-Marie Le Pen. Affligeant! Résultat des courses:

“je suis très content de cette démarche qui consiste à dire à tous les Français que Le Pen a raison”. J.M Le Pen

Et François Bayrou de dénoncer, à juste titre, la surenchère puisqu'il n'a jamais rencontré un électeur lui poser la question du drapeau français... Les bonnes questions sont celles de l'emploi, du logement, de la précarité pour la majorité d'entre nous.

Signé: un centriste Français et Européen qui a mis le drapeau national tricolore - qui nous appartient à tous et n'a pas besoin d'être instrumentalisé pour des raisons électoralistes - dès l'origine sur son blog... (même si à l'époque cela ne semblait pas plaire au jeune socialiste Horza...).

JRS 27/03/2007 13:49

Ségolène Royal courre après Nicolas Sarkozy qui courre après Jean-Marie Le Pen. Affligeant! Résultat des courses:
“je suis très content de cette démarche qui consiste à dire à tous les Français que Le Pen a raison”. J.M Le Pen
Et François Bayrou de dénoncer, à juste titre, la surenchère puisqu'il n'a jamais rencontré un électeur lui posé la question du drapeau français... Les bonnes questions sont celles de l'emploi, du logment, de la précarité pour la majorité d'entre nous.
Signé: un centriste Français et Européen qui a mis le drapeau national tricolore - qui nous appartient à tous et n'a pas besoin d'être instrumentalisé pour des raisons électoralistes - dès l'origine sur son blog... (même si à l'époque cela ne semblait pas plaire au jeune socialiste Horza...)

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs