Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 06:55

C'est l'été que je bouquine le plus. C'est le moment idéal pour faire baisser la pile des livres qui s'élève dangereusement près de mon lit, et qui menace, vers juin, de s'écrouler sur ma tête !

Premier de cette liste, je viens de finir "20 bonnes raisons et 1 stratégie, pour en finir avec Sarkozy" de Pierre Larrouturou.

Autant le dire tout de suite, Larrouturou est énervant.

Il fait souvent figure d'homme seul qui prêche dans le désert. Pourtant, depuis que je l'ai lu pour la 1ère fois à la fin du siècle dernier, je dois constater que ses analyses se sont révélées juste. A la fois ses analyses mais aussi les conséquences annoncées.

Son cheval de bataille : la semaine de 4 jours; mais aussi le traité social européen - il est secrétaire national du PS chargé de l'Europe. Et son argumentation séduit toujours ses lecteurs... même ses pires adversaires. C'est cela aussi qui est énervant.

Là, c'est à une description de la France sous Sarko qu'il se livre, et autant dire que son esprit de synthèse fait mouche : il n'oublie rien, il explique très précisément, il illustre de très nombreux exemples, et il a une capacité à relier l'ensemble des mesures prises pour donner vraiment au lecteur 20 raisons pour en finir avec Sarkozy. Pour la stratégie, je vous laisse lire... pour  agir à la rentrée !

Editions du Rocher - 14,90€

Repost 0
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 08:03
Repost 0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 07:39
C'était, à quelques jours de la fête nationale, un vrai feu d'artifice, jeudi soir au Conseil Municipal !

Il faut saluer le véritable effort de la majorité UMP-MPF-MoDem pour nous faire rire, à défaut de faire de la politique.

Cela a commencé par la délibération sur le règlement intérieur du Conseil, astucieusement modifié pour décider que désormais le Conseil municipal sera filmé par la Ville et diffusé sur Internet. Une idée que je trouve plutôt bonne...

Mais alors qu'il était possible de justifier ce progrès pour la transparence et la démocratie en utilisant beaucoup de très bons arguments, Muriel Sauvegrain, adjointe de Serge Grouard, s'est sentie obligée de justifier en disant "Il nous a semblé qu'il n'était pas très sain qu'un permanent politique soit seul à filmer le conseil municipal". Et c'est tout ! C'est juste parce qu'un opposant a fait un truc, que la droite décide de faire progresser la transparence démocratique... quelle ambition !

Deuxième épisode, très remarqué, quand Soufiane Sankhon a fait sa brillante intervention. Cela devrait donner des idées au Maire qui pourrait lui attribuer une délégation aux compliments. Cette intervention très nécessaire donnait quelque chose comme "Je trouve que ce qu'a dit Charles-Eric Lemaignen est très bien"... Je me demandais pourquoi les élus de la majorité parlaient peu, je suis heureux qu'ils se lachent un peu ! Pour notre plus grand plaisir !

Troisième épisode, carrément ubuesque, quand il s'est agi de discuter de l'achat par la ville d'un appartement situé rue des Carmes, dans l'un des immeubles qui pourraient être démoli si not'bon'maire met en oeuvre son idée "d'aligement". La droite avait, sans doute, craint une réaction négative de la gauche, et avait, en conséquence préparer une riposte. La mise en oeuvre de la riposte a été confiée à une nouvelle élue, dont j'ai oublié le nom. Ce que la droite n'avait pas bien analysé, c'est que la gauche ne s'opposerait pas au projet, ce qu'elle aurait du comprendre quand Dominique Lebrun, conseiller communiste, a annoncé qu'il voterait "Pour" la délibération. Et bien non ! Non, la droite n'a pas compris ! Et voila donc, notre nouvelle conseillère grouardiste se mettre en colère après "les loups" qui s'opposent toujours à tout ! Flop, flop, flop... et sourires gênés ou grimaces sur les bancs de la droite...

Quatrième épisode, innovant, quand un élu de La Source, et de droite, prend la parole pour poser une question orale : c'est une première, car en 6 conseils de cette mandature, jamais aucun élu de droite n'avait eu une question à poser ! Et la question n'en était pas une puisque c'était une attaque en règle, dont on sentait qu'elle visait clairement les militants de gauche qui, à La Source, depuis quelques semaines, distribuent des tracts ou publient des blogs. Pour cet élu, qui n'a fait que reprendre les discours perpétuels d'Olivier Carré, Serge Grouard, et Florent Montillot, critiquer la politique menée à La Source, c'est critiquer La Source. Car c'est bien connu, il n'existe qu'une politique possible, celle menée par la droite... Un tel niveau de conscience démocratique ne pouvait, à 22h30, que provoquer des sourires atterrés; Bingo ! 

J'allais oublié l'inoubliable exercice de "oué", apport indispensable de la MoDem Alexandrine Leclerc, à la vie de notre cité... et je crois que j'en oublie encore...

Voila, un petit air de vacances flottait dans la salle du Conseil municipal, jeudi soir. Des vacances bien nécessaires à plusieurs élus !
Repost 0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 20:51

Et hop ! La France fait un bon en arrière de plus de 25 ans !

J'ai déjà parlé ici, il y a quelques jours, que les services de renseignements intérieurs français allaient utiliser un fichier dans lesquels ils pourront désormais enregistrer les mineurs, à partir de 13 ans, pour peu que ceux-ci aient une activité sociale, associative, ou politique.

On apprend, avec la publication au Journal Officiel du décret signé par Michèle Alliot-Marie, que les policiers de la DCRI pourront enregistrer "l'origine ethnique, la santé et la vie sexuelle" des personnes fichées. Des informations complètement indispensables pour la sureté nationale !

Même la CNIL, toujours présidée par l'UMP Alex Turk, "regrette que la possibilité de collecter désormais des informations relatives aux origines ethniques, à la santé et à la vie sexuelle des personnes ne soit pas assortie de garanties suffisantes."

C'est François Mitterrand, et Gaston Deferre alors ministre de l'intérieur, qui avaient organisé la destruction du sinistre "fichier des pédés" que tenaient les préfectures avant 1981.

27 ans après, gageons que cette nouvelle "modernisation" de la société française n'inquiètera pas grand monde : la normalisation a franchi un pas de plus, en faisant faire à la France un bond en arrière.

Il y a toujours un ou deux sarkozystes dans la salle ?

Repost 0
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 20:00
C'est jeudi prochain, 10 juillet, que se réunira le Conseil Municipal, avant une longue pause estivale (Conseil suivant le 26 septembre !).

Rendez-vous à 18h, à l'Hôtel de Ville pour une réunion dont l'ordre du jour est disponible ici.

Pas grand chose à se mettre sous la dent, hormis la délibération n°6 sur le règlement intérieur du Conseil Municipal, qui pourrait bien nous réserver une surprise !

D'autres sujets peuvent se révéler intéressant, mais le très court résumé qui nous est présenté sur le site internet de la ville ne me permet pas d'en juger : le prix de l'eau de la ville, un guide sur la construction en zone inondable, la déviation des réseaux d'eau potable pour le projet CLEO... que d'eau, que d'eau !

A titre personnel, je serai très attentif au contenu de la délibération n°48 qui concerne le relogement de plusieurs associations qui étaient jusqu'ici dans les anciens locaux "Pomona", dans le quartier des acacias.

photo CDG
Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 07:24

Les plus jeunes ne connaissent pas le grand Georges. Et même si je n'ai pas de sympathie pour un leader communiste resté stalinien, le bonhomme faisait rire tout le monde quand il passait à la télé, dans les années 70 et au début des années 80.

Très souvent caricaturé, en particulier par Thierry Le Luron - pas vraiment de gauche ! - on ne sait plus si les phrases qu'on retient sont du leader du PCF ou de ses imitateurs.

En tout cas, on a tous en mémoire l'échange, réel ou supposé, entre Georges Marchais et un journaliste qui lui disait "Mais Monsieur Marchais, ça n'est pas ma question", ce à quoi le leader communiste répondait "mais c'est ma réponse".

C'est exactement ce que le leader-maxi-maux de la droite française, et actuel président de la République, vient de faire, réellement, en direct à la télévision, il y  a quelques jours, face à Audrey Pulvar.

En voici la vidéo, grâce à lepost.fr  :


Nicolas Sarkozy est donc peut-être la réincarnation de Georges Marchais... Mais il fait moins rire.

Outre ce détail de forme, on peut s'inquiéter, comme l'a fait Guy Birenbaum sur Europe1, pour l'avenir d'Audrey Pulvar, qui, après avoir manifesté contre la réforme de l'audiovisuel public, se permet une question audacieuse à Nicolas Sarkozy : "A combien d'arrestations il faut procéder pour pouvoir expulser 25000 personnes par an ?"

Ouf, il reste quelques journalistes... mais pour combien de temps ?
Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 06:51
Cela s'appelle du renseignement "en milieu ouvert", et cela a sans doute toujours existé : l'Etat, au moyen des renseignements généraux, fiche toutes les personnes qui ont une activité publique : politique, syndicale, associative, religieuse, ou économique.

Désormais, après la fusion des Renseignements Généraux (RG) avec la Direction de la Surveillance du Territoire (DST), c'est la nouvelle entité, appelée DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur) qui est chargé de ce fichage.

Mais comme la droite profite toujours d'une modification de façade pour glisser une atteinte aux libertés, elle en profite pour installer un nouveau fichier, baptisé EDVIGE, qui sera le fichier central du renseignement.

Précédemment, les RG ne pouvaient pas ficher les mineurs, désormais, la DCRI le pourra, et dès 13 ans. Dans plusieurs cas : s'ils ont "un rôle social, politique, religieux" (ce qui est plus que rare !) et s'ils sont "susceptibles de troubler l'ordre public" (mais comment déterminer cela ?), ou s'ils ont "sollicité un mandat politique ou syndical" (les élus lycéens sont dans ce lot !).

Face à un tel fichage, on trouvera, comme d'habitude deux camps : ceux qui pensent que tout est bon pour la sécurité, et ceux qui se méfient toujours du fichage et des atteintes aux libertés qui peuvent en découler.

Apparemment la CNIL est dans le second camp : elle a émis un "avis réservé" et demande "l'adoption de garanties renforcées".

Ce qui doit faire bien rire ceux du premier camp... au moins ça évitera aux plus jeunes de s'engager dans des associations, des syndicats ou des partis... toujours ça de gagner pour les réacs !

A lire sur lemonde.fr
Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 06:35
Voici la dernière question posée, lors du Conseil du 19 juin 2008, par Ghislaine Kounowski, de l'opposition, sur la possibilité pour les conseillers municipaux de l'opposition de tenir des permanences dans les mairies de quartier.

La question de Ghislaine Kounowski dure 2min.30, la réponse de Serge Grouard, maire, dure 5min30.

Repost 0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 12:11

"La gratuité de l'autoroute" était le sujet de la première question de fin de conseil, lors de la séance du 19 juin 2008.

Question posée par Dominique Lebrun (opposition), et réponse faite par Charles-Eric Lemaignen (majorité).

3min30 pour la question.
6min. pour la réponse.

Repost 0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 11:51
On sait le goût de Serge Grouard pour les inaugurations. On sait aussi que, lorsqu'il est fâché, il est capable de bouder une de ces cérémonies.

Cette fois-ci, il se réjouissait d'aller à une inauguration : celle de la permanence de Jean-Pierre Gabelle, pseudo-MoDem, et nouveau Conseiller Général du canton des Carmes.

Il l'avait d'ailleurs dit en Conseil Municipal (voir la vidéo ici) :

Jean-Pierre Gabelle : "...je me suis débrouillé, je tiendrai des permanences, j'ai déjà pris des contacts (...) vous verrez ça très prochainement"
Serge Grouard : "Monsieur Gabelle, on va venir inaugurer votre permanence; ça permet aussi d'inaugurer la permanence..."

Ben non, il n'y aura pas d'inauguration, puisqu'il n'y a pas de permanence à inaugurer !

L'élu de l'ouest orléanais a dû se rendre à l'évidence : louer un local pour deux heures par mois, ça n'est ni efficace ni une dépense raisonnable.

Du coup, il va faire sa permanence dans un bistrot : vous pourrez le retrouver, comme l'annonce La Rep d'aujourd'hui, mercredi après-midi de 17h à 19h à "La Terrasse de la Croix-Morin".

Il pourra ainsi recevoir les personnes en difficulté autour d'un pastis ou d'un café, au milieu des joueurs de cartes et des piliers de bars.

Quand les élus en sont réduits à recevoir dans les bistrots, sans pouvoir garantir à chacun le minimum de discrétion et de quiétude, on comprend l'absurdité du refus du Maire d'Orléans d'ouvrir, aux élus départementaux, les portes des mairies de quartiers.

En ne respectant pas, un minimum, les traditions républicaines, il ne respecte pas, non plus, ses administrés. Certains s'en doutaient après 7 ans de pouvoir; d'autres le découvrent maintenant. Un peu tard.

Repost 0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs