Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 07:33
Repost 0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 06:28
J'ai déjà parlé ici de cet enfant de 5 ans qui risque d'être expulsé avec ses parents alors que le reste de sa famille habite ici.

Ses parents sont convoqués devant le Tribunal Administratif le 25 avril prochain.

Pour les soutenir, signez la pétition présentée sur le site du PCF !

La mobilisation est absolument nécessaire car les procédures s'accélèrent ces temps-ci : ce sont des dizaines de personnes qui ont besoin de vous. Mobilisez-vous, et faites passer l'info !
Repost 0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 11:36

Son second mandat n'a même pas 20 jours que not'bon'maire se fait déjà remarquer par un agacement à l'égard d'un journaliste !

C'est La République du Centre qui nous raconte cela, dans son édition de samedi :

Des élus discutant dans la salle des Pas-Perdus ont vu Serge Grouard quitter précipitamment la salle du conseil municipal après la séance. Il n'a pas apprécié la question d'un collègue de France Bleu sur la représentation à l'AgglO et démarrant ainsi : "On vous a reproché avec véhémence..." Le mot "avec véhémence" a chiffonné le maire.

Et voici le reportage de France Bleu Orléans :



Il serait bon que tout le monde comprenne comment avoir une démocratie municipale grouardienne calme et sereine :
- d'une part, ce serait bien que l'opposition ne discute pas trop les décisions du maire
- d'autre part, ce serait bien que les journalistes ne chiffonnent pas le maire en leur posant des questions qu'il n'aime pas !

Et dire que ça va durer 6 ans !
Repost 0
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 09:01

Un nouveau blog apparait aujourd'hui dans le paysage orléanais : place de l'Etape.
Celui de Corinne Leveleux-Texeira, nouvelle conseillère municipale d'opposition depuis le 16 mars dernier.
Bienvenue à CLT !
Repost 0
Published by CDG - dans Les médias
commenter cet article
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 05:27
J'ai l'impression que ça devient une habitude pour la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme que de démentir les propos qui lui sont attribués.

Hier, elle démentait avoir parlé de conditions à la participation de Sa Sarkozerie à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques.

En février, elle démentait avoir dit qu'elle ne voyait pas de problème à ce que des villes utilisent des produits destinés à chasser les SDF de leurs rues.

En février encore, elle démentait toute intervention française au Tchad.

En février toujours, elle démentait mettre de l'eau dans son vin, après sa convocation à l'Elysée au sujet de la visite de Khadafi à Paris.

Ses démentis seront bientôt plus nombreux que ses déclarations !

Que se passe-t-il donc au Quai d'Orsay ?

Rama Yade est-elle le symbole des incohérences entre le discours et les actes dans la politique étrangère française ?

Rama Yade est-elle, plus qu'elle ne le croit, un objet dans les mains de ceux qui l'ont nommée ?

Se souvient-elle de la phrase de Sa Sarkozerie : "Je suis sûr qu’au début tu as pensé que je voulais t’instrumentaliser" ? qui en dit long sur ce que le maître de l'Elysée est capable de penser qu'il pense !

Ou a-t-elle le double intérêt de faire bien dans le décor et de pouvoir exploser en plein vol si nécessaire ?

Ou les dérapages de Rama Yade ne sont-ils, comme elle l'a dit elle-même, que des "péchés de jeunesse" ?

On aura rarement vu une jeune femme politique si malmenée... A qui la faute ?

photo : Marie-Lan Nguyen/Wikimedia Commons
Repost 0
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 06:16

Ce matin, je lis Libé, et je lis cet article.

Je ne comprends pas la politique menée par les pays occidentaux, la France en particulier, vis à vis des pays du Sud.

L'aide publique au développement (APD) représente désormais, pour la France 0,39% du revenu national, contre 0,47% en 2006. Et ce malgré l'engagement du gouvernement à faire passer l'APD à 0,51% en 2010 et à 0,70% en 2015.

Cette "aide publique au développement" consiste en prêts, dons, ou conditions financières particulières accordés par des organismes publics des pays de l'OCDE aux pays en développement.

Les principales ressources des pays en développement sont constituées de deux sources :
- l'APD
- l'envoi d'argent par les migrants dans leur pays d'origine.

L'APD diminue, on l'a vu.

Et comme la France a décidé de nettement réduire l'immigration en provenance des pays en voie de développement - surtout l'Afrique subsaharienne -, les possibilités pour les migrants de venir travailler en France afin de financer le développement dans leur pays d'origine s'en trouvent considérablement réduite.

Autrement dit, on ne finance plus directement, et on interdit le financement par le travail immigré.



Et dans le même temps, on augmente considérablement l'argent pompé en Afrique :
- les bénéfices que font les entreprises occidentales ne cessent d'augmenter
- les intérêts payés par les pays en développement représentent plus que l'aide apportée 

Sa Sarkozerie a annoncé vouloir réformer la Françafrique. Son plan tient manifestement en deux points :

- On enferme les africains, par des mesures inhumaines contre l'immigration,avec l'aide des régimes militaires d'Afrique du nord, et par des expulsions massives de ceux qui sont ici.
- On les laisse crever, en diminuant de manière drastique l'APD

illustration : CADTM
Repost 0
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 06:12
Certains critiquent les journées de ceci ou les semaines de cela; il faut quand même admettre que ce sont de bons moyens de sensibiliser la population à des questions qu'elle n'intègre pas suffisamment dans son quotidien.

Ainsi, "la semaine du développement durable" qui se déroule du 1er au 7 avril, partout en France.

Partout en France, sauf à Orléans !

J'avoue ne pas bien comprendre pourquoi la ville dirigée par Serge Grouard, qui ne jure que par le développement durable - en tout cas dans ses discours -, ne participe pas à cette journée. Comme d'ailleurs, la ville ne participe pas non plus aux journées nationales sur le transport.

Il y a quand même deux manifestations à Orléans - dont une seule publique ! -, mais organisées par d'autres structures que la ville :
- une expo dans le hall du Conseil Général, organisée par l'ADEME
- une expo, réservée aux professionnels, sur les matériaux naturels de construction, à la Direction Régional de l'Equipement

C'est bien maigre pour "la" ville du développement durable.

Si quelqu'un connait la nouvelle adjointe chargée du développement durable, merci de lui passer la question !
Repost 0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 17:28
C'est une habitude de notre société "de l'information" : faire des fichiers.

Heureusement, la loi de 1978 sur l'informatique et les libertés nous assure encore un minimum de protection. Et ce, malgré le manque de moyens criant dont se plaint le Président même de la CNIL.

Pourtant, il ne se passe pas de mois, voire de semaine, sans qu'on découvre un nouveau fichage "bizarre".

Aujourd'hui, c'est le fichage qui est opéré dans un foyer pour personnes âgées situé dans notre agglomération qui m'interroge.

Les raisons du fichage ? "De nouvelles directives" dont on ignore tout et qui permettent ainsi à chacun de ne pas se sentir responsable de ce qui se passe. D'ailleurs la signataire de la demande envoyée à tous les résidents de l'établissement le précise : "nous obligent à vous demander"... Du fumeux, irresponsable, donc.

Et que demande-t-on ? Des informations sur les revenus des personnes, ce qui peut se comprendre par un juste calcul du loyer. Les personnes à prévenir en cas de problème; là encore, rien à redire.

Mais là, où ça se corse, c'est quand on demande aux résidents de ce foyer-logement la liste de leurs hospitalisations ! Qui va en prendre connaissance ? Un médecin ? Pour quoi faire ? Silence radio, la transparence n'est sans doute pas nécessaire ?

Et le pire est à venir. On demande à chacune de ces personnes son CV ! La liste des "différentes professions exercées au cours de votre vie" ! Rien que ça ! Et là encore, sans aucune explication.

Au nom de l'efficacité, de la précision, sans doute sans mauvaise intention, on en oublie une simple chose : le respect de la vie privée. Le passé des résidents d'un foyer-logement ne regarde personne. Et ce ne sont pas ces "nouvelles directives" qui y changeront quelque chose !
Repost 0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 07:03
C'est monsaintjeandebraye.com qui en a parlé le premier dans notre agglomération : l'idée hallucinante qu'ont certains commerçants d'installer des répulsifs anti-jeunes, joliment baptistés Mosquito ou Beethoven.

Je vous déconseille le test proposé par mon camarade blogueur ; j'ai eu des bourdonnements dans mes vieilles oreilles pendant une demie heure après le test.

Je vous encourage par contre à signer la pétition proposée, même si, dès hier, l'Union Européenne a rejeté la demande du ministre belge de la jeunesse, Marc Tarabella, d'interdire ces dispositifs, renvoyant la décision aux Etats.

Au niveau de l'Etat, peut-être pouvons-nous influer un peu; mais au niveau de nos communes, je crois que nous pouvons attirer l'attention de nos élus sur la nécessité de protéger les enfants contre ces dispositifs.

Je vous propose, pour demander à votre Maire d'interdire l'installation de ces dispositifs sur le territoire communal, de signer la pétition qui se trouve ici.

La pétition sera envoyée ensuite au Maire de votre commune, n'oubliez donc pas de préciser, dans le formulaire de signature, votre commune et son code postal !
Repost 0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 12:17
Le titre est un peu étrange pour qui ne connait pas le sujet. Je le reconnais ; voici donc quelques explications.

En 1996, le conseil général a commencé à parler de la construction d'un collège à Villemandeur.
En 1999, il décide de le construire. L'ouverture est annoncée pour 2002.
La procédure d'acquisition des terrains est difficile, mais aboutit.

En 2004, la majorité UMP du département décide de "sauter sur l'occasion" de la sortie de la Loi sur les "Partenariats Public-Privé" (PPP) pour accélérer la procédure.

En septembre 2007, le collège ouvre, dans le cadre de ce "PPP".

Et pourtant, ces PPP font l'objet de vives critiques : la Loi prévoit, en cas de complexité du projet ou d'urgence, que la collectivité peut conclure un contrat particulier avec une entreprise pour à la fois concevoir, réaliser et gérer ce qui, habituellement, aurait fait l'objet de plusieurs marchés publics.

Ce sont donc à la fois des politiques, des associations, des syndicats d'entreprises qui se battent contre une application trop large de ces contrats qui privilégient clairement les grosses entreprises adossées à des groupes financiers, et défavorisent en conséquence les PME.

Le collège de Villemandeur a été le premier collège construit dans ce cadre. Il est donc le premier, aussi, dont le contrat est attaqué en justice ;attaqué par un contribuable du Loiret, et par le Syndicat National des entreprises de Second Oeuvre du bâtiment (SNSO).

L'audience avait lieu aujourd'hui, au tribunal administratif d'Orléans. Chaque partie a présenté ses arguments, et le débat a tourné principalement sur l'urgence qu'il y avait à construire ce collège dans le cadre d'un PPP, le département arguant que ce type de contrat lui avait permis de gagner un an.

L'argument n'a pas convaincu la commissaire du gouvernement qui a demandé aux juges d'annuler la décision du Conseil général du Loiret, et par là-même le contrat de PPP. Le jugement a été mis en délibéré. J'en reparlerai.

Les observateurs attentifs de la scène politique locale savent qu'un certain nombre d'élus socialistes départementaux ont voté favorablement à ce projet de PPP. Avis que ne partagent pas les nouveaux élus : ils déclaraient, il y a quelques semaines, dans un communiqué : "Nous nous inquiétons, au même titre que les salariés, des projets de privatisation des services publics du Loiret tels que l’aide à l’enfance, la construction des collèges et leur gestion, à travers des partenariats publics-privés que nous n’approuvons pas." La position de la gauche au Conseil Général va donc, heureusement, évoluer.

L'avenir du collège de Villemandeur n'est, évidemment, pas en cause : il changera éventuellement de statut, repassant dans le domaine départemental, si le jugement du tribunal administratif va dans ce sens.

Mais les PPP, eux, ont semble-t-il, du plomb dans l'aile. C'est sans doute pour cela que le gouvernement vient de saisir le Parlement d'une modification de la Loi : il sait que la loi précédemment votée est difficilement applicable !
Repost 0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs