Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'auteur

 

Christophe Desportes-Guilloux (CDG)

43 ans
Orléanais d'adoption et militant socialiste

M'écrire

Il y a    personne(s) sur monorleans.com

Recherche

Mes videos

Archives

Orléansphère

8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 13:28

Le groupe orléanais d'Amnesty International a organisé, dans le cadre de la campagne internationle, plusieurs actions pour sensibiliser la population au problèmes des droits humains en Chine.

En voici la vidéo :

Repost 0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 07:11

C'est une vilaine impression qu'a le passant, dans le parc Pasteur, lorsqu'il essaye de lire ce qui est écrit sur le monument d'hommage aux déportés.

"IL ME RESTE D'ETRE L'OMBRE PARMI LES OMBRES
L'OMBRE QUI VIENDRA ET REVIENDRA DANS TA VIE ENSOLEILLEE"


La citation de Robert Desnos est en effet très abimée : il manque plusieurs lettres en métal, et certaines autres menacent de tomber.

Pendant que beaucoup d'orléanais ont une pensée pour Yvette Kohler, qui fut résistante contre les nazis à l'âge de 17 ans et qui vient de mourir, ce serait un bel hommage que lui rendrait la ville que de simplement entretenir ce monument.


photos CDG (merci à Pierre pour l'info !)
Repost 0
Published by CDG - dans L'éducation
commenter cet article
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 20:48
Pour voir la première vidéo des jeux olympiques, c'est juste là :


Et pour voir les autres vidéos de la série "Dark elevator", c'est en cliquant ici.
Repost 0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 07:29


Personne n'obligeait la Préfecture du Loiret à nous faire cette promesse : "Désormais, les chiffres de la délinquance seront transmis tous les trimestres."

Depuis un an, soit il n'y a plus de délinquance, soit, il n'y a plus de trimestre... car plus aucun chiffre n'a été publié sur le site internet préfectoral.

Impossible aussi de se procurer ces chiffres sur le site du Ministère : l'observatoire national de la délinquance n'a pas publié son rapport sur la délinquance en 2007, et ne publie jamais de chiffres détaillés au niveau départemental.

On attendra donc, mais combien de temps ?

Repost 0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 10:26

Depuis longtemps, je voulais aller voir ce que l'INA présentait comme archives télé sur Orléans.

J'y ai retrouvé cette vidéo, qui a inspiré la chanson "Le bruit et l'odeur", de Zebda.

C'était à Orléans, en 1991, quand Chirac faisait rire la droite orléanaise.

Un moment fondateur pour la droite française : elle récupère les pires argumentaires de l'extrême-droite pour justifier la politique xénophobe des années suivantes.

Qui étaient-ils, ces militants orléanais, qui applaudissaient le discours d'un chef de la droite à l'exercice pour récupérer les voix des racistes ?

Y a t'il encore des chiraquiens dans la salle ?

(attention, le site de l'INA nécessite QuickTime pour voir les vidéos !)

Repost 0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 09:57

Il n'y avait pas des milliers de personnes, hier après-midi, dans les rues piétonnes d'Orléans. Mais il y avait quand même un peu de monde aux terrasses des cafés, malgré le temps maussade.

Des touristes, et des voitures, et des camions.

Il a même fallu replier les parasols d'une terrasse pour permettre le passage d'une camionnette, qui n'avait rien d'un véhicule de secours, en plein samedi après-midi vers 17h !

Comme je le disais déjà il y a un an, nous avons les zones piétonnes les plus accessibles aux voitures et aux camions ! Et donc, les moins pratiques pour les piétons, et les terrasses auxquelles ils pourraient s'installer !

Dans toutes les villes de France, les zones piétonnes sont accessibles en permanence aux véhicules de secours, et à certaines heures seulement aux véhicules de livraison ainsi, évidemment, qu'aux riverains.

Par exemple, à Clermont-Ferrand, dans le centre historique, l'accès est interdit (totalement, sauf aux secours) de 13h30 à 18h30 y compris pour les riverains et les livraisons.

Autre exemple, à Roanne, l'accès n'est possible pour les livraisons que de 19h15 à 10h, et pour les riverains, en plus des horaires de livraison, l'accès est aussi possible de 12h à 14h.

Enfin, à Bordeaux, l'accès de la zone piétonne pour les riverains et les professionnels est aussi soumis à des règles strictes d'horaires.


Les touristes, et les orléanais, apprécieraient sans doute que les autorités municipales aient le courage d'éviter ce spectacle idiot des parasols qui doivent céder la place aux camionnettes dans nos rues piétonnes aux heures de promenade des touristes !

photos CDG

Repost 0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 12:15
Maintenant qu'il a quasiment tous les pouvoirs, Nicolas Sarkozy n'a plus besoin de l'UMP.

De là, à vouloir se débarasser de ses sympathisants, il n'y avait qu'un pas, allègrement franchi avec la complicité des "Jeunes populaires".

En effet, ces jeunes (mais peut-on vraiment être jeune et sarkozyste ?) vont distribuer ceci sur les routes de leur caravane d'été, à ceux qui soutiennent encore la majorité :



Franchement ! Porter un gilet de sécurité marqué UMP devant des automobilistes, c'est comme agiter un chiffon rouge devant un taureau en furie !

A moins que le désespoir en mène certains à vouloir prendre ce genre de risque...
Repost 0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 07:06
J'en ai déjà parlé, juste après le Conseil du mois de juillet.

Mais comme la Tribune d'Orléans en a fait un article dans son édition suivante, voila l'article de Pierre Donard :


Les conseils municipaux d'Orléans seront visibles sur le site Internet de la mairie. Le principe figure en tout cas dans le nouveau règlement intérieur que ses élus ont approuvé jeudi 10 juillet. «Il est prévu que ce soit la Ville elle-même qui filme et mette en ligne les séances», a indiqué à cette occasion Muriel Sauvegrain, l'adjointe en charge du dossier.

La Ville et pas un blogueur, en l'occurrence Christophe Desportes-Guilloux qui depuis fin avril, filme chacune des séances pour son site www.monorleans.com.

Car à l'évidence, c'est bien cette initiative qui a incité la municipalité à assurer ces retransmissions. «Ça n'était pas sain que les débats soient filmés par le permanent d'un parti politique», a en tout cas argumenté Muriel Sauvegrain jeudi dernier. Même s'il fait remarquer qu'il «ne filme pas les séances du conseil sur son temps de travail», Christophe Desportes-Guilloux est en effet un des deux salariés que compte la fédération départementale du Parti socialiste. Forcément de quoi poser question concernant ses choix de mettre en ligne tel extrait de conseil municipal plutôt qu'un autre...

Le blogueur s'avoue quoiqu'il en soit «très content» que la mairie prenne le relais. C'était d'ailleurs son objectif de départ. Non seulement cela lui évitera un fastidieux travail de mise en ligne, mais cela permettra aux internautes de disposer d'un meilleur confort de visualisation. Christophe Desportes-Guilloux - que la jurisprudence autorisait, comme n'importe quel membre de l'assistance, à enregistrer et retransmettre les séances du conseil- devait en effet actionner sa caméra numérique depuis les gradins réservés au public.

Une fois les conseils municipaux retransmis par la Ville, le blogueur n'exclut toutefois pas de venir «ponctuellement» filmer certaines séances. Cela en fonction des points à l'ordre du jour. De quoi lui permettre de ne pas totalement se priver des «très bons retours» qu'il dit avoir eu suite à son initiative. Même s'il n'a pas encore pris le temps d'établir des statistiques précises, Christophe Desportes-Guilloux estime à «environ 200» le nombre de personnes qui visualisent tout ou partie des extraits de conseils qu'il met en ligne.


Pour compléter l'info donnée dans l'article, il y a eu, à ce jour, plus de 2000 clics sur les vidéos du Conseil.

Heureusement, d'ailleurs, que le Maire a prévu de prendre mon relais ! Les vidéos seront de meilleure qualité, le son sera "audible", et j'espère que les vidéos seront indexées sur l'ordre du jour du Conseil, comme cela se fait dans plusieurs communes.

En tout cas, ce sera mieux que mes vidéos du dernier Conseil : vous ne les verrez pas, car le son n'a pas fonctionné ! Dommage, car sur les 4 heures et demie, il y avait plusieurs sujets intéressants... mais voila, CDG a été victime d'une panne de micro !
Repost 0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 18:33

C'est une curieuse tradition que j'ai découverte pendant mes quelques jours de vacances en Dordogne.

Les places de beaucoup de village sont décorées d'un grand poteau, garni à son sommet d'un petit arbre, et décoré de drapeaux et guirlandes tricolores.



 

On appelle cela, localement, le "mai communal". Personne ne sait bien d'où vient cette tradition, peut-être un héritage des "arbres de la Liberté" de l'époque révolutionnaire.


Le plus étonnant sur les "mais communaux" est la petite pancarte, ou l'écusson qui porte la mention "Honneurs aux élus". Mieux encore, dans certains villages, un "mai communal" est planté devant l'habitation de chaque élu avec la mention "Honneur à notre élu".


Est-ce une déviation de cette tradition ou la preuve d'un climat social très apaisé, j'ai même vu, devant une concession automobile un "Honneur à notre patron" !

photos CDG
Repost 0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 06:15
Il n'est pas sorti cette année : il date de 2003. Mais depuis, je n'avais pas pris le temps de le lire.

Le livre de Michel Varagne, journaliste à  La République du Centre, ne ressemble à rien : ça n'est ni un roman, ni une enquête, il n'a pas le format classique (c'est un A4 !), et le style est beaucoup plus "presse quotidienne" que celui d'un grand écrivain.

L'histoire se déroule entre le 11 et le 23 octobre, d'une année indéterminée. Et cette histoire nous est racontée jour par jour, heure après heure. 

Une crue de la Loire est annoncée, elle arrive, centenale, elle diminue, et nous vivons ces 13 jours "en direct" avec une multitude d'habitants d'Orléans : les techniciens chargés de surveiller la Loire, mais aussi le Maire d'Orléans, les pompiers, les employés d'une concession automobile, d'un hypermarché, de la Préfecture, du journal local.

On y croise des élus, à peine déguisés par l'auteur (l'adjoint orléanais Florent Dubillot, le maire de St Denis en Val Marc Jartinet).

On y vit "en direct" l'évacuation d'une résidence de personnes âgées, du Zénith (construit et aménagé en prévision d'une telle crue), la réorganisation du système de santé avec l'implantation d'une maternité au sud et d'un service d'urgence au nord (ce qui remet en cause le choix de ne pas implanter un deuxième hopital public au nord). Et même les difficultés pour livrer La Rep quand tous les ponts sur la Loire sont fermés sur des dizaines de kilomètres.

On y apprend comment se sont passés les grosses crues du 19ème siècle, et celle de 1907, la dernière qu'ait connu Orléans.

Le style est parfoit agaçant - le journaliste de La Rep profite de son livre pour publier tous les jeux de mots qu'il ne peut caser dans son journal ! - des détails semblent parfois inutiles, mais moi, j'ai accroché, et je n'ai pas quitté ce bouquin qui, alors qu'on nous annonce des restrictions dans l'utilisation de l'eau pour cause de sécheresse, nous rappelle que cette année, l'an prochain, ou très prochainement, nous connaitrons cette crue centenale, et que si, j'en ai l'assurance, les "pros" sont prêts, c'est très loin d'être le cas pour les habitants du val de Loire.

La crue du 11 au 23 octobre, c'est pour bientôt.

A lire donc, à la fois pour s'informer - sérieusement - et s'amuser.

Editions Reflets de terroir-CPE, 29€
Repost 0

Articles Récents

Outils externes

 

Référencé par Blogtrafic

 

Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet weblogUpdates.ping www.monorleans.com http://www.monorleans.com/

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs